Article

Bientôt, des femmes militaires commandos au sein de la FDNB

Au centre d'entrainement commando de Gitega, la 123 ème session commando est en sa phase finale d'entrainement. Cette dernière qui arrive actuellement à la phase dite de confirmation compte 256 candidats commando parmi lesquels 36 candidates qui suivent l'entrainement au même titre que leurs confrères candidats commando.

La FDNB organise chaque année une session d'entrainement commando à l'intention des nouveaux militaires lauréats des différents centres d'instruction (C.I) et de l'ISCAM. La 123 ème session commando qui arrive aujourd'hui à la phase de confirmation compte des nouveaux militaires de rang lauréats des C.I, des sous-officiers et des candidats officiers de la 43 ème promotion de l'ISCAM. Parmi les 256 candidats, 36 candidates figurent sur la liste, les toutes premières à faire l'entrainement commando dans l'histoire de l'armée burundaise. Selon le major Sosthène Ndikumana, le commandant du centre d'entrainement commando, c'est une fierté pour ce centre d'accueillir les filles qui sont venues suivre l'entrainement commando. Basé sur les techniques commandos, ce dernier est une instruction spéciale de performance qui permet aux militaires commandos de bien accomplir les missions spéciales qui leur seront confiées au cours de leur carrière militaire. Comme la FDNB compte actuellement dans ses rangs des filles et femmes militaires, ces dernières ne doivent pas être épargnées de cet entrainement. Selon toujours le Major Ndikumana, les candidates commandos ont déjà démontré qu'elles sont capables d'accomplir les missions spéciales au même titre que les hommes. Il témoigne qu'au cours de cette session en cours, les candidates font des épreuves avec succès au même titre que leurs confrères candidats. Quant à la question de savoir si les filles passent les mêmes épreuves et sur les mêmes pistes que les garçons, le commandant dudit centre dit qu'il ya quelques épreuves et quelques pistes qui sont purement masculin à voir la différence morphologique entre filles et garçons. Pour cela, il demande que le commandement fasse un effort pour installer des pistes adaptées aux filles comme cela se fait ailleurs dans d'autres armées car aujourd'hui, au centre d'entrainement commando de Gitega, on utilise les anciennes installations adaptées aux garçons, ce qui ne leur facilite pas parfois la tâche lors des exercices des filles. Quant aux candidates commandos, c'est aussi un sentiment de fierté pour avoir participé à l'entrainement commando aux côtés de leurs frères d'armes. Elles se réjouissent énormément de l'étape déjà franchie et restent confiantes qu'elles arriveront au bout. Selon le Lieutenant Bukeyeneza, candidate commando, c'est la détermination, le courage et un cœur dur qui guide tout militaire à arriver à l'objectif. "Mon objectif aujourd'hui est d'être une femme commando" dit-elle avec détermination. Ce sentiment est partagé avec ses consœurs candidates. Elle demande néanmoins qu'il y ait des installations qui soient adaptées à la condition féminine afin de leur épargner aussi des incidents qu'elles puissent encourir du fait que les installations actuellement en place n'ont pas tenu compte de l'intégration genre au sein de la FDNB. Vous saurez que la 123 ème session des commandos arrive à sa 10 ème semaine de formation et qu'elle arrive à la phase de confirmation où les candidats font une marche dite de survie d'une distance de 600 km à pieds avec des passages dans les crevasses. Au cours de cette marche, des exercices connexes sont aussi organisés dans certains lieux entre autres la descente en rappel l'escalade sur les rochers à Nyakazu, à Kibimbi sur les rochers à 70 m de hauteur, l'exercice de natation de combat dqns le lac Tanganyika et l'exercice d'égorgement à Fota à Mwaro. Tous ces exercices sont faits pour renforcer l'endurance et le sang froid d'un futur commando.

                                     Capt. Nkengurutse,M.

Domaine: 

PARTENAIRES

Notre équipe

 Ce site web a été conçu par l'équipe de la DIC (Direction d'information et de Communication) et celle de L' IT (Information Technology)...

Voir la liste

 

Nous contacter

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi