Article

Les militaires burundais de la MINUSCA participent à la sensibilisation pour la cohésion sociale

Les militaires Burundais de la MINUSCA basés à Sibut en collaboration avec les Forces Armées Centrafricaines, la gendarmerie, la police et les responsables administratifs ont mené une sensibilisation ce 18Janvier 2019 à Galafondo, pour que les habitants de cette localité puissent cohabiter pacifiquement malgré leurs différends qui opposent les uns des autres.

Le Commandement du contingent burundais de la Minusca était représenté par le Major Oscar Nsabimana (en charge du renseignement dudit contingent)qui, en collaboration avec ses homologues sécuritaires ci-haut mentionnés, ont mené une sensibilisation à l’endroit des populations  dans la commune de Galafondo , qui ont des malentendus. Les principaux problèmes de cohabitation résident entre les éleveurs mbororo, les cultivateurs, les chasseurs et les pécheurs.

Les cultivateurs accusent les éleveurs d’être à la source de l’insécurité, car disent –ils, ils abiment nos champs, et comme ils sont armés, nous avons peur de nous chamailler avec eux. Les chasseurs aussi accusent les mbororo de tendre des embuscades à l’endroit ou les chasseurs posé leurs pièges : « Quand nous nous rendons vers l’endroit où nous avons tendus nos pièges pour les animaux sauvages comme les antilopes, les gibier, etc, eux(les éleveurs) nous accusent de piéger leurs troupeaux, et ils nous menacent de mort avec leurs armes ;mais en réalité c’est faux,car nous ne visons que ces animaux sauvages »

Domitille est vieille maman de 65 ans, elle accuse les jeunes d’être des sources d’insécurité car beaucoup d’entre se donnent aux boissons prohibées (stupéfiants), et par conséquent volent, violent et  pendant la nuit. S’ils sont dénoncés, ils sont conduit à la gendarmerie de Galafondo, mais ils sont vite relâché et retournent menacer de mort ceux qui leur ont dénoncé. « Nous sollicitons d’abord un poste de gendarmerie dans notre localité , et nous demandons aux responsables sécuritaires de punir sévèrement ces gendarmes qui ne sont plus professionnels en acceptant d’être corrompus au détriment de notre sécurité ».

Abdoul est un peul mbororo qui était présent dans cette réunion et a rejeté en bloc toutes ces accusations et fait savoir que les mbororo qu’il a représenté souhaitent mener une cohabitation pacifique. « Nous ne savons pas les mobiles de toutes ces accusations, car même les enfants lors de nos passages nous insultent mais étant donné que nous voulons cohabiter pacifiquement, nous ne disons rien. Et beaucoup d’entre vous ne le savaient même pas. Mais s’il ya l’un ou l’autre éleveur qui se serait mal comporté, c’est le moment de demander pardon pour lui. Les armes que nous détenons c’est pour nous défendre contre les voleurs de nos troupeaux. Nous vous promettons de tout faire pour pouvoir mener une cohabitation pacifique car nous avons besoin de la paix » souligne Abdoul.

Que ce soit le maire de Galafondo Jean Claude Laguerre, le commandant de compagnie de la gendarmerie le Lt Bename , le chef FACA, ou le représentant du Contingent Burundais de la MINUSCA le Major Oscar Nsabimana, tous ont prodigué des conseils à cette population pour pouvoir mener une cohabitation fraternelle pour l’intérêt de tout le monde, et il a été décidé sur place non seulement de punir sévèrement ces gendarmes non professionnels, mais aussi d’installer un poste de gendarmerie dans cette localité pour faciliter cette cohésion sociale qui semble être menacée ;ce qui a suscité une lueur d’espoir pour  tous les participants de cette réunion.

MAJOR GILBERT NITUNGA /BURBAT PIO

 

Domaine: 

PARTENAIRES

Notre équipe

 Ce site web a été conçu par l'équipe de la DIC (Direction d'information et de Communication) et celle de L' IT (Information Technology)...

Voir la liste

 

Nous contacter

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi