Article

« La sécurité de la conscience donne la sécurité du reste »

Avec le début de cette année 2015, la sécurité de notre pays est satisfaisante. Après une incursion d’un groupe armé non encore identifié dans la province de Cibitoke, chacun peut faire le bilan, critiquer ou orienter le débat y relatif selon son choix; c’est la démocratie.

L’essentiel est que la FDN a professionnellement accompli son devoir et l’ennemi qui avait attaqué le pays a été maîtrisé. Bravo donc à la Force de Défense Nationale du Burundi, à la population de Cibitoke qui a vite alerté les Forces de l’ordre, et à l’administration qui a positivement  facilité le travail des hommes en uniforme afin de bien accomplir leur mission.

En rapport avec les devoirs des membres des corps de défense et de sécurité, certains articles de la constitution du Burundi sont  clairs à jamais; l’article 241 alinéa2 stipule que: «  les corps de défense et de sécurité sont au service du peuple burundais. Ils doivent être un instrument de protection de tout le peuple burundais et le peuple burundais doit se reconnaitre en eux ». L’article 245 alinéa 2 est libellé comme suit : « la Force de Défense Nationale du Burundi est un corps armé conçu, organisé et formé pour la défense de l’intégrité du territoire, de l’indépendance et de la souveraineté nationales ». Les membres de ces corps ont accompli avec professionnalisme leur rôle que leur confèrent les textes réglementaires dont la constitution.

Le pays est à quelques mois des échéances électorales ; un grand rendez-vous politique où tous les burundais en âge de voter vont exercer leur droit de citoyenneté en faisant le choix libre de leurs futurs dirigeants. Cette étape importante ne sera possible que lorsque la paix dans les cœurs de tous est totale. C’est pour cette raison que tout le monde est appelé à rester vigilant tout le temps afin de mieux collaborer avec les principaux acteurs de la sécurité  conformément à la constitution de notre pays en son article 72 qui appelle tout citoyen burundais à participer à la défense de l’intégrité et la sauvegarde de l’indépendance de sa patrie. Le terrain de jeux se prépare  dès maintenant, il ne faut pas attendre car demain ça sera tard.

                                                           Visibilite via l'AMISOM

La récente tentative de déstabilisation de la sécurité du pays par des malfaiteurs devrait servir de leçon à tous ceux qui rêvent vouloir emprunter la voie de la violence pour exprimer leur opinion. Cette voie est sans issu aujourd’hui dans notre pays qui a déjà emprunté le chemin de la démocratie.

 

L’expérience du passé récent montre que la majorité des burundais sont fatigués par la guerre. La guerre  ne profite qu’à une poignée de gens qui ne se soucient que de leurs propres intérêts au détriment de ceux  de la communauté.

Victor Hugo (1802-1885) ; Artiste, écrivain, poète, Romancier  a écrit : «  C’est une chose étrange à quel point la sécurité de la conscience donne la sécurité du reste ».

                                                                                                          

                                                                                                                                                             Col Gaspard Baratuza

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi