Français

Article

« On peut maintenant intervenir de manière autonome, sans assistance…»

12 militaires Burundais de l’AMISOM dont 5 Officiers et 7 sous-officiers œuvrant au sein du service  des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC)  ont reçu des certificats après une formation de deux semaines sur la maintenance et l’installation des sites radio « Motorola ». La formation qui était financée par « UN Signals Academy », s’est déroulée à l’Etat-major AMISOM  et a pris fin le 30 novembre 2017.

L’un des bénéficiaires de cette formation le Major Féliase Nibampa, chef de service des transmissions au sein du 10ème contingent burundais de l’AMISOM a indiqué que la formation portait sur le système numérique de communication radio pouvant émettre à moyen ou à grande distance. Il a souligné que le système est surtout utilisé par les troupes en mission de maintien de la paix et ajoute que cette formation leur permettra de bien  identifier les facilités et les moyens d’utilisation de ces radios ainsi que de faire leur maintenance. Selon lui, cette formation est très bénéfique du fait qu’elle facilite la mise à jour des connaissances déjà acquises dans le domaine de la communication.  

L’autre bénéficiaire de la formation, le Capitaine Filston Rukerandanga du 44ème bataillon AMISOM et Chef de service de la branche TETRA à l’Etat-major AMISOM a fait savoir qu’ils ont gagné beaucoup de chose : « Avant, notre équipe était bien outillé pour la programmation et la maintenance des radio portatives « Motorola », mais en ce qui est de la maintenance et l’installation des sites radio, on était limité à intervenir mais toujours en compagnie d’un technicien civil de l’UNSOS; mais pour le moment, nous sommes certifiés pour aussi bien travailler sur ce système portatif que sur ces installations qui forment le cœur du réseau de ces radio utilisées dans cette mission . Donc en ce qui est des avantages, on peut maintenant intervenir de manière autonome, sans assistance de ces techniciens civils de l’UNSOS qui d’ailleurs demandaient des préalables en matière de sécurité».

Quant à l’instructeur Keith Lister, il apprécie beaucoup les 12 militaires burundais qui ont suivi cette formation. Il a dit qu’il a eu le temps de leur donner un test théorique et pratique pour bien évaluer leurs compétences et a constaté qu’ils peuvent exercer leurs fonctions en toute sécurité.  L’instructeur promet également qu’il y aura d’autres formations non seulement pour le niveau supérieur mais aussi pour le niveau de base.

 

Major Gahongano Emmanuel

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi