Français

Article

Al-shabaab coincé dans les griffes des forces de l’AMISOM

 

Au nord comme au sud, à l’ouest comme à l’est de la Somalie, les forces de l’AMISOM en collaboration avec les forces somaliennes imposent la défaite aux insurgés Al-shabaab, et libèrent avec succès des villes importantes qui étaient encore sous le contrôle d’Al-shabaab.

 

Les forces de l’AMISOM et celles de la Somalie intensifient, depuis le mois de mars, des opérations offensives d’envergure dans tous les secteurs de responsabilité afin de libérer tous les secteurs qui sont encore sous l’emprise d ’ A l - s h a b a a b .  C e l a r é p o n d à la décision du conseil de sécurité des Nations Unies via la résolution 2124 du 12 novembre 2013, qui autorise ces forces d ’ e m p ê c h e r A l - s h a b a a b  d e continuer ses actes ignobles de mettre la Somalie à feu et à sang. Al-shabaab est en train de perdre ses zones de contrôle comme l’a indiqué le commandant de la  force de l’AMISOM, le Lieutenant Général Silas Ntigurirwa, dans une conférence de presse qu’il a animée au tours de ces activités d’opération offensive des forces de l’AMISOM. Il a dit que tous les bastions d’Al- shabaab doivent être détruits afin de stabiliser toute la Somalie et donner la paix au peuple somalien tout entier. Le commandant de la force a affirmé que, dans moins d’un mois, des opérations offensives contre les insurgés Al-shabaab liés à Al-Qaïda, six villes importantes ont été libérées et sont sous contrôle des forces de l’AMISOM et des forces somaliennes. Il a ajouté que la libération de ces villes permettra au gouvernement fédéral somalien d’y instaurer une administration reconnue.

 

Les déplacés de guerre commencent à retourner à leurs domiciles


Le commandant de la force AMISOM a dit qu’au cours des combats offensifs contre Al-shabaab, la population de ces localités qui étaient tenues par Al- shabaab ont dû quitter les lieux afin de se dissocier des insurgés Al-shabaab.

Le Lieutenant Général Ntigurirwa a rassuré que les zones libérées sont pour le moment stables. Tous les déplacés commencent à retourner chez eux et sont sécurisés par les forces de l’AMISOM et de la Somalie qui contrôlent actuellement ces secteurs déjà libérés.

 

U n e  a i d e  h u m a n i t a i re  s ’ a v è re nécessaire.

Même si beaucoup de villes ont été libérées, la population vivant dans ces localités est dans une extrême nécessité d’aide humanitaire car, selon le commandant de la force AMISOM, elle vit dans la misère. Il a invité, à cette occasion, tous les partenaires de faire  tous  pour secourir ces sinistrés de guerre.

La stabilité de la Somalie dépendra de la volonté et du soutien des somaliens

Le patron de la Force a dit que l’AMISOM est déterminé pour stabiliser toute la Somalie. Mais, il a demandé avec insistance au peuple somalien de participer activement à ce processus de la stabilisation de la Somalie en général et de

ces secteurs nouvellement libérés en particulier car, la Somalie ne peut pas être stable sans la volonté et le soutien  des somaliens eux-mêmes. Il a   invité la population somalienne à  c o l l a b o r e r  a v e c  l e s f o r c e s  d e  l ’ A M I S O M et celles de la Somalie afin d’empêcher toute sorte d’infiltration d’Al-shabaab sur le territoire déjà libéré.

La situation sécuritaire est calme dans tous les secteurs

L e  c o m m a n d a n t  d e  l a  f o r c e  a fait savoir que tous les secteurs d’opération observent une accalmie s a u f  q u e l q u e s  c a s  d ’ a t t a q u e s sporadiques non musclées d’Al- shabaab surtout dans les zones nouvellement conquises. Il a rassuré que les forces de l’AMISOM et de la Somalie maîtrisent bien la situation sécuritaire sur terrain. Il   a ajouté que les opérations offensives vont continuer afin de protéger le peuple somalien contre toute menace d’Al- shabaab.    Signalons que, fatigués et encerclés dans toutes leurs bases de retranchement, certains des Al- shabaabs commencent à se rendre.

 

 

 

Capt Ciza, A.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi