Français

Article

Cette année la production a été bonne pour le projet IRR

Toutes les Régions militaires ont accueillis à bras ouverts le programme IRR initié par le Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants .Beaucoup des champs de bananes , de palmiers et l’élevage des bétails ont été entrepris par les membres de la Force de la Défense nationale.

Le programme dit « Initiative à Résultat Rapide » a été introduit dans le pays pour la première fois par la Banque Mondiale. Ce programme s’agissait d’encourager les fonctionnaires de l’Etat d’entreprendre des projets d’auto développement dans le but d’appuyer leurs salaires qui aujourd’hui ne suffisent pas pour joindre les deux bouts du mois.

Le Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants a pris ce programme comme le sien .Selon le colonel Nyakubusa, le chef de service chargé des relations publiques à l’ Etat -Major Général de la Force de la Défense Nationale et en même temps chargé du suivi de la mise en application de ce programme a indiqué que ce dernier a été mis en place pour inviter les membres de la FDN d’entreprendre des projets d’auto développement en fin de s’autofinancer à l’aide de la plus-value issue de la production. Deuxièmement comme l’a souligné le G5 de l’Etat -major Général de la FDN, c’était pour éveiller également la conscience des militaires que leurs missions ne se limitent pas uniquement dans la protection du pays mais également ils sont appelés à participer dans les travaux d’auto-développement. C’était ensuite une forme d’ apprendre les militaires comment concevoir des projets qui à la fin de leurs carrière vont les aider à s’ occuper utilement.

Quel est le niveau d’appropriation de ce programme ?

Dans la première Région Militaire, les projets élaborés dans le cadre de l’IRR ont déjà produit des effets. Au camp Cibitoke, les militaires ont développé les projets d’agriculture notamment en y érigeant des champs de bananes et de maïs. Le résultat a été satisfait selon le commandant du camp Cibitoke Major Ahishakiye JeanBaptiste. Une production de deux tonnes de maïs a été enregistrée pour cette saison. Selon lui, une partie de cette production est destinée à s’approvisionner en matériel de bureau et l’autre partie sera affectée pour l’extension de ces projets.

Dans la deuxième Régions Militaire, les projets entrepris sont l’agriculture et l’élevage. Le colonel Marius Ngendabanka, ex commandant de la deuxième Région militaire a indiqué que le résultat est satisfait si on le compare à celui de l’année passée. N’eut été les efforts des militaires, ces projets aurait été handicapés par le manque de moyens tant humains que financier a-t-il indiqué. Il a fait savoir que la dette contractée pour démarrer ces projets a été remboursée en entièreté par la vente de la production.

Dans cette même Région militaire, un nouveau produit a été introduit, il s’ agit de l’élevage des poissons .Le Major Nduwimana commandant en second du 22ième bataillon blindé a signalé qu’en plus des activités d’ agriculture , les membres de cette unité ont choisi la psyculture et les premiers indices ont montré que la production sera bonne.

Dans la quatrième Région militaire plus précisément dans la 420ième brigade, le projet qui a été entrepris dans le cadre de l’IRR est l’agropastoral. Le Major Ndayishimiye, officier chargé des relations publiques dans cette brigade a signalé que la production sera bonne que ce soit au niveau de l’agriculture et l’élevage. Dans le domaine de l’agriculture, les militaires ont plantés plus de deux hectares et demi de bananes et trois hectares d’eucalyptus. Le 424ième bataillon support de la quatrième Région militaire a entrepris le projet d’élevage qui compte trois vaches de races améliorées et l’agriculture.

Dans la troisième région militaire, le résultat est satisfait. Cette région militaire a entrepris un projet de planter un vaste champ de bananes et de légumes. Le commandant de la troisième Région Militaire, le colonel Nduwayo se dit très satisfait de la production déjà récoltée.

La cinquième Région Militaire s’est lancée dans la plantation des vastes champs de palmiers à huile. Le commandant du Camp Nyanza-lac, le Major Ndayisenga a indiqué que les conditions sont favorables à cette culture. Plus de 425 plants de palmiers ont été boisés sur une étendue de 3 ha, il compte doubler l’étendue en plantant d’autres palmiers.

Dans la 520ième brigade, plus de trois cents plans de palmiers ont été introduits .Le commandant de brigade Colonel Masumbuko a signalé que même si ces projets sont récents, les champs de bananerais présentent une lueur d’espoir pour une meilleure production.

 

Major Nsabimana Félix


 

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi