Français

Article

Connaitre un IED, un souci constant!

Une séance de sensibilisation des IEDs (Engins Explosifs Improvisés) a été  animée au profit des Officiers de l'Etat Major du 10ème contingent burundais de l'AMISOM par Monsieur Laurent  le Bancroft Mentor et conseiller en matière des opérations du contingent burundais. C'était ce vendredi 01 septembre 2017 dans le site de Jowhar Air Field.

Savoir ce que c'est un IED, connaitre sa composition, les points vulnérables, les indices ainsi que les conduites générales à tenir face à ce danger sont les principales articulations sur lesquelles était centrée une séance de sensibilisation aux IED.

Selon Laurent, conseiller  en matière des opérations au contingent burundais, un IED est un Engin Explosif Improvisé. Un engin peut être déguisé sur des objets variés, surtout ceux qui sont utilisés dans la vie quotidienne comme des chaussures, les vêtements, la ceinture, l'ordinateur, dans un sac, etc. Il peut également se présenter sous plusieurs formes selon l'imagination d'un concepteur. 

D'après l'expérience sur terrain, différentes formes d'IEDs ont été identifiées  sur le sol somalien. C'est entre autre les RCIED (Remote Controle Improvised Explosive Device),VBIED(Vehicle Borne Improvised Explosive Device) ,BBIED(Bicycle or Bike Borne Improvised Explosive Device) et les EFP(Explosive Formed Plat) comme l'a indiqué l'expert.

Quant à leur composition, ces engins sont faits de charge militaire avec fragmentation en assiette métallique ou en cuivre et peuvent être déclenchés au moyen d'amorçage ou par un système de mise à feu.

Les points les plus vulnerables sont notamment les routes avec un traffic importants (MSR),les passages busés, les ronds-points ou carrefours, les nids de poule, les routes ou pistes de contournement.

Cet expert a indiqué qu'il est important d'analyser tous les traces qui pourraient servir d'indices. Tenir compte du changement d'attitude des habitants de la localité par exemple, analyser la présence des objets nouveaux sur le bord de route, etc.

Comme conduite à tenir, il est important de maintenir la vitesse du convoi ainsi que les distances entre les véhicules, être vigilants au check-point et si le convoi s'arrête, il faut surveiller les bacs de côtés. Ne jamais oublier de porter des gilets pare-balles et des casques car ces derniers peuvent sauver, a martelé l'expert.

Vous saurez que cette sensibilisation des IED, vient au moment opportun car le seul moyen qu’il reste pour ces terroristes, est la pose des engins explosifs improvisés sur les principaux axes de ravitaillement  pour empêcher les Forces de l’AMISOM de circuler librement sur les différentes positions. Les voies routières utilisées par les convois de l'AMISOM sont souvent les cibles de tels engins.

Lt.Habogorimana J.B

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi