Français

Article

Dépistage du 33e Bn AMISOM au VIH/SIDA

Afin de s’assurer de l’état de santé des militaires se préparant à aller ramener la paix en Somalie, les militaires du 33ème bataillon AMISOM se sont faits dépistés par les services de santé du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants en appui avec PSI Burundi.

Cette opération est en train de se dérouler au centre de formation de mudubugu. Comme l’a indiqué le Major Médecin Nibirantiza, le dépistage est très nécessaire car l’opération permet au militaire de connaitre son état sérologique et de se comporter en conséquence. Si il y a l’un ou l’autre qui est dépisté positivement, le militaire est mis sous traitement pour rehausser les anticorps CD4 et par la suite le militaire et envoyé en mission après. Il indique qu’il sensibilise également les militaires et leur famille pour qu’ils soient convaincus du bien-fondé de se dépister pour connaitre l’état sérologique de toute la famille. Le docteur Nibirantije indique que les militaires sont dans la catégorie des personnes sensibles et victimes du VIH/SIDA car ils travaillent loin de leur famille. Il demande à cet effet de s’abstenir ou d’utiliser le préservatif. Ces derniers jours, il s’observe des cas où un militaire qui vient de la mission trouve que son épouse ne s’est pas bien comportée, qu’elle est enceinte ou qu’elle a même un enfant né en dehors du lit conjugal. A cet effet,  le docteur Nibirantije conseille ces militaires de se maitriser et de pouvoir gérer pacifiquement ce cas car, c’est un problème parmi tant d’autres qui peut arriver à tout individu. Il lui appartiendra donc de régler ce problème en famille et dans la douceur et éviter la dissolution de sa famille.

Les militaires de la 33ème Alisom se font dépister au VIH/SIDA

Le coordinateur régional ouest du projet VIH militaire au sein de psi Burundi Noel Nkurunziza indique le projet vient en appui au Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants que ce soit dans le dépistage des militaires, dans la prévention contre le VIH/SIDA, et dans la prise en charge de ceux qui sont au stade SIDA/maladie. Il a indiqué que  psi Burundi vient d’ouvrir des cliniques « akabanga » dans toutes les régions militaires pour être tout près des militaires et de leurs familles. Ces cliniques dépistent les militaires de ces régions ainsi que leurs familles et les prennent en charge en cas de nécessité. Il affirme que psi Burundi va continuer à venir en aide aux militaires à travers le Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants. Il a profité de cette occasion pour remercier les autorités du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants qui leur facilitent la mise en application des projets dudit projet. Il invite les militaires à toujours se dépister pour connaitre leurs états sérologiques et de ce fait ils adopteront un comportement responsable.

Signalons que le personnel de la communication au sein de psi Burundi montrait en ce moment comment éviter d’attraper le VIH/SIDA, en leur indiquant comment utiliser le préservatif en cas de non abstinence sexuel.

                                                                                           Maj Sindayigaya, G.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi