Français

Article

En Centrafrique, l'ONU remplace l'Union africaine

Depuis le  15 septembre 2014, la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) remplace désormais la Misca, force de l’Union africaine, pour stabiliser la République centrafricaine. Les cérémonies de transfert officiel d'autorité se sont déroulées au camp militaire de M'Poko à Bangui.

La présidente de la commission de l'union africaine  Mme Nkosazana Dlamini-Zuma qui avait rehaussé de sa présence ces cérémonies a dit que cette nouvelle mission marque une importante étape dans l'engagement international pour  appuyerla RCA et son peupleà sortir de la crise.Pour elle,la transformation de la MISCA en MINUSCA permettra de mobiliser une assistance supplémentaire à la RCA. Elle a lancé un appel aux autorités centrafricaines et au peuple centrafricain de redoubler d'efforts pour sortir leur pays du chaos.

" L'UA transfert la mission aux NU avec la conviction de s'être acquittée du mandat que l'ONU  lui avait confié malgré l'environnement difficile dans lequel  la MISCA  a opéré. La sécurité s'est sensiblement améliorée facilitant ainsi l'acheminement de l'aide humanitaire aux populations touchées. L'autorité de l'Etat est entrain d'être progressivement établie et les activités économiques reprennent progressivement", a-t-elle ajouté.

Malgré cette amélioration, nombreux sont les défis qui restent encore à relever. On notera entre autres le désarmement ,le cantonnement et la réintégration des groupes armées, la restauration de  l'autorité de l'Etat sur toute  l'étendue du territoire ,la formation des nouvelles institutions de défense et de sécurité et le rétablissement de l'ordre constitutionnel.

La présidente de la commission de l'UA a rendu hommage au personnel de la MISCA,  composante civile et militaire qui a fait le sacrifice ultime  dans l'exercice de sa mission malgré les innombrables difficultés  rencontrées .

 

L'ONU continuera à apporter des moyens pour soutenir la nouvelle mission

 

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsousqui avait représenté le SGNU dans ces cérémonies a lui aussi rendu hommage aux troupes de la MISCA pour le dévouement apporté et le courage manifesté dans l'accomplissement de leur tâche. Il a fait savoirque les NU continueront à apporter davantage les moyens pour soutenir cette nouvelle mission. Elles resteront au service de la volonté du peuple centrafricain sous la conduite des autorités centrafricaines de transition pour sortir ce pays une fois pour toute des années de souffrances et de malheurs qu'il a connues.

Il a exhorté les centrafricains à dépasser leurs différences  qu'elles soient religieuses, politiques, ethnique ou sous régionales afin de s'engager résolument sur la voix de la paix et de la réconciliation nationale. "Cela n'est possible  que s'il ya l'appropriation nationale de tout le processus et de tous ces objectifs" ,a-t-il souligné.

Le Chef de l'Etat de transition Mme Catherine Samba Panza qui avait rehaussé de sa présence ces cérémonies de transfert d'autorité  se réjouit de cette avancée significative dans le cadre de la coopération internationale. Cette solidarité s'est d'abord manifesté à traversl'adoption de la résolution 2149  par le Conseil de Sécurité de l'ONU autorisant le déploiement de la MINUSCA. Pour  elle, ce passage ne doit pas être perçu comme si la mission africaine a déméritée, c'est plutôt la conséquence de la complexité de la crise centrafricaine qui exige des actions plus étendues,nécessitant ainsi les moyens matériels ,techniques et financiers que les NU disposent au travers ses opérations multidimensionnelles et intégrées.

 

Le Mandat de la MINUSCA et composantes

 

Le mandat de la MINUSCA est axé sur trois principes à savoir:arrêter et traduire en justice les auteurs de crime de guerre et de crimes contre l'humanité; protéger les civils; appuyer les autorités centrafricaines de transition pour le retour à l'ordre constitutionnel et soutenir l'extension de l'autorité de l'Etat sur toute l'étendue du territoire.

La MINUSCA commence avec un effectif de 7600 hommes et prévoira terme avoir un effectif de 12000hommes dont 1800 policiers  pour stabiliser tout le pays. Elle établira trois Etatsmajorsrégionaux à Bria, Bouar et KagaBandoro.Elle est a été constituée sur base des troupes qui composaient la MISCA et parmi ces trouves, un bataillon de 850 militaires et 280 policiers burundais.Cette mission est placée sous les ordres du général Babacar Gay et du commandant de la force,le général Tumenta Chomu Martin ,ex-commandant de la force MISCA.

 

Capt Nkengurutse, M.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi