Français

Article

Geste humanitaire du vingt-et-unième bataillon AMISOM

Une somme d’environ onze millions de francs burundais a été collectée par le vingt-unième bataillon AMISOM pour libérer les détenus de l’Hôpital Prince Régent Charles, du centre psychiatrique de Kamenge communément appelé chez Legentil.  Ce bataillon a également  procédé à la distribution  du sucre aux malades de l’Hôpital Militaire de Kamenge.

Le Major Hakizimana Dismas, commandant du vingt-un-ième bataillon burundais en Somalie a fait savoir que l’idée  d’assister les malades qui n’ont pas de moyens pour se soigner est devenue une habitude pour ce bataillon.  Il a indiqué que même en Somalie les militaires faisaient le jeûne tous les vendredis et la nourriture qui leur était réservée était offerte aux malades de l’Hôpital de Danyle lequel se trouvait dans leur secteur de responsabilité.

Dans la même continuité, ce bataillon vient de libérer trois personnes ,a payé  les frais de caution d’un malade qui a eu un accident à l’Hôpital Prince Régent Charl (deux millions trois cent cinquante mille francs burundais);  une somme de deux millions pour libérer les détenus du centre psychiatrique de Kamenge et  a offert 350 kgs du sucre aux malades de l’Hôpital Militaire de Kamenge. Cette initiative ne s’est pas arrêté là car les militaires de ce bataillon qui n’ont pas eu la chance de terminer leur mission indépendamment de leur volonté  ont bénéficié chacun d’une enveloppe d’environ un million de francs burundais. Une enveloppe de deux cents mille francs burundais a également été remise à une veuve dont son mari défunt faisait partie du même bataillon en Somalie.  Major HAKIZIMANA invite les autres unités à faire de même surtout que ces derniers jours, certains  hôpitaux maintiennent en détention des patients qui sont dans l’incapacité de régler leurs factures.

Les détenus ayant bénéficié de l’assistance ont exprimé leur joie en disant que cette bonne action du vingt-unième bataillon AMISOM restera gravée dans leur mémoire. Après la régularisation de ces factures, ces personnes libérées ont reçu chacun un ticket lui permettant de retourner  chez lui.

Le Colonel Gaspard Baratuza, porte-parole du Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants qui avait rehaussé de sa présence cette activité a salué la bonne initiative de ce bataillon tout en soulignant que ce geste montre que les militaires en plus de leur mission principale de défendre le territoire national, participent également aux actions humanitaires. Il a fait appel aux autres bienfaiteurs d’être guidés par cet esprit pour assister aux personnes en difficulté.

Vous saurez que la plupart des détenus libérés avaient été traités en chirurgie à la suite des accidents de roulage.

 

 Capt  Manirakiza  Oscar

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi