Français

Article

L’enterrement de l’une des figures héroïque pour l’indépendance du Burundi

Le mercredi 20 septembre 2017 a eu lieu dans le cimetière Mpanda l’enterrement de feu Nicodème KAMURARI ex-membre du corps de défense nationale qui a fermement milité  pour l’indépendance du pays. Celui-ci est décédé le 15 septembre 2017.

Les cérémonies funéraires dudit défunt ont  commencé par une messe en son intercession eue lieu  dans l’église catholique chez Ntabona située dans la ville de Bujumbura plus précisément  à Mutanga Sud. Puis, son corps a été acheminé au  cimetière de Mpanda où il a été enterré. Pas mal des hauts cadres du ministère de la défense nationale et des anciens combattants et des autorités  administratives du pays, sans oublier une masse de gens composée des membres de sa famille et de ses amis  étaient présents dans ces cérémonies. On citerait ici, le Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants  (MDNAC) Mr Emmanuel Ntahomvukiye, le ministre de la jeunesse, du sport et de la culture Mr Jean Bosco Hitimana, le conseiller chargé du bureau social et culturel à la présidence Mr Jean Jacques Nyenimigabo.

Dans son discours de circonstance, Emmanuel Ntahomvukiye a fait savoir que Kamurari Nicodème natif de la commune Gashikanwa en province Ngozi faisait partie des héros que Dieu a offerts au  pays. Il est né en 1941 et après avoir reçu  un diplôme pédagogique D4, il est entré dans le corps de défense nationale  le 15 juillet 1960. Par après, il est entré dans l’académie militaire de cette époque  qui est  actuellement connu sous l’appellation de l’Institut Supérieur des Cadres Militaires (ISCAM).

Il a  alors précisé  que l’activité la plus mémorable dans sa carrière militaire est que c’est lui qui s’est tenu tête haute devant les autorités belges, et a descendu le drapeau belge pour monter celui national sous l’ordre du roi burundais le jour de l’indépendance du Burundi le 01 juillet 1962.Cet acte marquait l’arrêt de la colonisation belge et l’indépendance retrouvée par les burundais. A cette époque, il était au grade de sous lieutenant et était un chef de peloton.

Il a en outre ajouté, que malgré qu’il était un militaire audacieux, sa carrière militaire n’a pas duré longtemps car à partir de 1970, quand il était au grade de capitaine, il a quitté l’armée et a par après été confié des fonctions diverses au sein de différents  ministères surtout celui chargé  du sport car il pratiquait des activités sportives dans plusieurs disciplines comme le  Judo, le  Yoga et biens d’autres.

Il a clôturé son discours en annonçant que  ce défunt restera mémorial au sein du MDNAC. Il sera donc mémorable comme un héros, un signe du départ des colonisateurs et de l’indépendance nationale. Il a alors appelé tous les militaires d’épouser l’héritage de Kamurari en militant toujours pour la souveraineté nationale comme l’a fait le regretté.

Vous saurez que Kamurari était père de deux garçons et d’une fille. Il  était dans la retraite depuis le 31 décembre 2009 et qu’il était conseiller dans la direction des sports au ministère de la jeunesse, du sport et de la culture  avant d’atteindre l’âge de la pension.

                                                                                            S/Lt Niyindagirira M.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi