Français

Article

L’officier doit manifester un comportement exemplaire

Le Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MDNAC) Emmanuel Ntahomvukiye accompagné du chef d’Etat-major Général (EMG) de la Force de Défense Nationale (FDN), le général-major  Prime Niyongabo a tenu  le jeudi 6 août 2015 au Mess des Officiers une causerie morale à l’intention des officiers de la garnison de Bujumbura. A l’ordre du jour  figurait  le comportement des officiers dans l’exercice de son métier.

Dans son mot luminaire, le MDNAC a rappelé les principes directeurs qui doivent guider un officier. En effet, l’officier digne de son nom doit être en bonne santé, doit avoir un cœur dur comme un lion qui symbolise l’armée burundaise. Il doit aimer le travail et doit avoir de l’intelligence basée sur l’amour de la patrie. Et partant, le développement suit. Il a ajouté que tout cela doit se faire en respectant le principe de  la loyauté.  En outre, le  MDNAC  leur a  prodigué des conseils face à l’attitude à adopter par rapport aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux.  Il faut avoir les pieds sur terre et analyser objectivement chaque situation.  Faire chaque fois le suivi et l’évaluation  dans  des services qui leur ont assignés et avoir toujours l’esprit de rendre compte. Les officiers doivent suivre minutieusement  les militaires sous leur commandement et vérifier qu’ils sont en ordre. Il a signalé qu’il y a des militaires qui partent en congé sans carte matricule et feuille de route et leur a recommandé d’être rigoureux afin de faciliter le travail de la police militaire. Le chef d’Etat-major Général quant à lui, a dit que la situation sécuritaire est généralement bonne  malgré l’enregistrement des tueries dans les différents endroits du pays. Par rapport aux manifestations de ces derniers jours, le coup d’Etat manqué et les soupçons de l’existence d’une rébellion, il a fait savoir qu’il  existe  des gens qui rêvent toujours  mettre le pays en guerre. Mais, l’armée ne ménagera aucun effort pour mettre fin à cette situation en collaboration avec la police nationale et la population. Il a signalé la persistance des groupes armés encore au Nord de la Rusizi malgré que l’armée congolaise ait changé leur méthode de guerre pour les éradiquer. Il a appelé  tous les officiers d’être toujours clairvoyants sur cette situation. Il a signalé qu’il y a aussi des armes détenues par la population qui peuvent perturber la sécurité.

De ce fait,  il leur a demandé de faire un plaidoyer pour qu’il y ait le désarmement de la population par des services habilités comme l’armée et la police nationale.Le Chef EMG a donné des conseils aux officiers. Il leur a dit qu’ils  sont  l’âme de l’armée. L’armée  sera ce que les officiers veulent qu’elle soit. Donc, les officiers doivent être exemplaires partout où ils se trouvent, ils ont vu le bien ou le mal de la guerre, c’est l’armée qui doit combattre pour sauver le pays. Il faut être sereins,  être le miroir de l’armée professionnelle tant nationale qu’internationale, être la lumière des militaires et  éviter de  céder à toute manipulation politique et sociale. Avoir toujours des pieds sur terre face aux rumeurs circulant sur les réseaux sociaux et analyser objectivement chaque situation.

Beaucoup de questions ont été

posées; entre autres  la question de la gestion et de contrôle des véhicules militaires. Le MDNAC a dit au personnel chargé de la logistique de mettre en place un registre pour  y inscrire l’heure d’entrée et de sortie d’un véhicule afin d’éviter toute sorte de fraude et chaque officier de permanence doit vérifier ce registre. Ensuite     la question de la bourse d’étude  des assistants de l’ISCAM.  Le MDNAC  a dit que la question n’est pas nouvelle. La commission a été mise en place pour étudier ce cas. Il a profité de cette occasion de rappeler qu’il y a des officiers qui ont eu cette bourse pour trois ans et qui passeront dix ans et d’autres qui n’ont pas regagné le pays.  Des officiers qui  demandent les masters dans les domaines déjà saturés. Il a souligné que l’armée donne des bourses selon les besoins. Vous saurez que pas mal de questions ont été posées et des réponses ont été données.

Lt  Ngenzebuhoro A.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi