Français

Article

La Brigade en attente de l’Afrique Orientale dans les mains d’un burundais

Le Burundi continue à être le flambeau des pays de la communauté est africaine surtout dans le domaine de défense. Après le Lieutenant général Silas Ntigurirwa à la tête de l’AMISOM, le Général de brigade Athanase Kararuza adjoint de la MISCA au Centrafrique, le Colonel Kabisa Domitien ancien commandant de la Première Région Militaire, vient d’être nommé à la tête de cette Brigade.

Le nouveau  commandant des forces en attente de l’Afrique orientale (Eastern African Standby Brigade Force : EASBRIG) est né à Muramvya à Mpehe le 09 juin 1969. Il fait son école primaire à  N y a k a r a r o  e t  à  B u g a r a m a  d e 1977 à 1984. Il finit ses humanités au Petit séminaire de Mureke en 1991 et entre à l’Université du Burundi à partir de cette même année. Il sera obligé d’interrompre en 1993 suite à la crise du pays après la deuxième candidature dans la faculté d’économie et administration. D e 1 9 9 3  à 2 0 0 4 ,  i l  r e j o i g n e l a rebellion où il a occupé plusieurs fonctions de commandement. Il sera successivement chef de peloton, c o m m a n d a n t  d e  c o m p a g n i e ,  d e bataillon, de brigade, de région et même de régiment.

Carrière professionnelle

De 2004 à 2006, il commande le premier bataillon intégré de sécurité. A partir du mois d’août 2006 au mois de mai 2008, il a été à la tête de la 520ème brigade. Le Colonel Domitien Kabisa qui vient d’être nommé commandant de cette brigade, était à partir du mois d’août 2009 jusqu’à ce jour de la nomination à ce poste, commandant de la Première Région Militaire.

D’autres formations

Le Colonel Kabisa Domitien a fait plusieurs formations et a participé dans plusieurs séminaires pendant sa carrière que ce soit dans le pays qu’à l’étranger. En 2007, il fait la formation de mise à niveau à la Brigade d’intégration à Tenga. Il fera partie de la 1ère session de cours de formation de mise à niveau en comparaison avec les autres officiers supérieurs burundais, assurée par une équipe belge. Dans le cadre de la gestion des hommes, il a fait autant de formations et s’est chaque fois distingué. A Burasira, il a suivi avec intérêt le programme de Leadership et a été envoyé à Douala et à N’Djamena pour participer aux Exercices V et VI de renforcement de capacités de Maintien de la paix en Afrique. Il a aussi participé au 13è sommet du Continent africain aux études supérieures de la Défense Nationale à Paris. Il a suivi la formation du Staff pour les officiers supérieurs niveau brigade et bataillon à Bujumbura et chaque fois, il a reçu des diplômes et certificats. Il a participé aussi dans un séminaire régional aux Etats Unis d’Amérique sur les facteurs d e  d é s t a b i l i s a t i o n  e t  l e s  f o r c e s transnationales tenu à l’Istanbul, Université de Défense Nationale à Washington.

 

Q u e   d i r e   d e   s a   n o u v e l l e nomination?

La Brigade en attente de l’Afrique orientale est composée de 11pays dont: le Burundi, l’Ouganda, la Somalie, le Kenya, le Rwanda, le Soudan, le Sud Soudan, la Djibouti, l’Ethiopie, les Iles Comores et les Iles Seychelles. L e  b u r u n d a i s  r e m p l a c e  u n ougandais et   a un mandat de 3ans. Le Burundi a adhéré à cette organisation avec l’année 2 0 0 7  m a i s  l e  M é m o r a n d u m d’entente avait été signé au mois d’avril 2005.

La Coordination de ce Mécanisme de l’EASCOM (Eastern Africa Standby Force Coordination Mecanisme) était dirigé par un burundais du nom de Général major Cyrille Ndayirukiye mais vient d’être remplacé par un Comorien. Parmi les trois institutions de ce Mécanisme, à savoir le bureau planification, le Commandement de la Brigade et la Base logistique, le Burundi se retrouve à la tête de cette Brigade.

Le nouveau patron de cette Brigade a donné ses priorités pendant son mandat essetiellement  la poursuite de la mission de la génération de la force à la fin de l’année 2015 selon la feuille de route. Il donne par exemple l’Ouganda qui a déjà mis en place cette structure avec tous les équipements nécessaires et se donne la tache de plaider pour son pays et les autres. Pour lui, le Burundi est en avance dans la promotion de la paix et de la sécurité en Afrique et précise que cette position de visibilité est un autre atout pour le pays et l’armée. Le Colonel Kabisa en dehors des heures de service préfère la lecture (la Bible, les Traités de stratégie et de Tactique, les Essais littéraires et d’autres livres de culture générale, les journaux et l’internet. Il aime aussi la marche et la course. La croche sonne au moment où il était président du club Muzinga football.

 

 Maj.Clément CIMANA

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi