Français

Article

La capacité d'un déploiement rapide de la FOMAC a été évaluée

La  Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale « CEEAC  » a organisé  au cours du mois d’Octobre l’Exercice de la FOMAC baptisé  “LOANGO 2014” dans le Département de  Kouilou et de Niari et  dans la Zone économique exclusive du Congo  au   Pointe-Noire, capitale économique .

Suite aux différentes menaces se trouvant dans la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale «  CEEAC » en sigle, la Force Multinationale de l’Afrique Centrale « FOMAC » doit être entrainée  aux mécanismes d’une Capacité de Déploiement Rapide  au cas d’une menace quelconque qui surgirait dans la région. L’Exercice « Loango 2014 » fait suite à celui dénommé  « Sawa 2006 » au Cameroun, Bar-El Gazel 2007 au Tchad et Kwanza 2010 en Angola. Pour l’Exercice  communautaire  « Loango 2014 » , le Burundi a envoyé une compagnie de l’armée de terre en plus des officiers qui travaillaient à la Direction de l’Exercice et aux différents services des  Etats-majors de l’Exercice. Un effectif de 3000 hommes  ont répondu présents y compris les policiers, gendarmes et civils mais 500 hommes parmi eux  constituaient une réserve. Cet exercice est exécuté dans le but de tester l’opérationnalité de la Capacité de Déploiement Rapide des Forces conformément à la feuille de route III de la Force Africaine en Attente « FAA » ; Le deuxième but est de définir des procédures opérationnelles communes; tandis que le dernier est de renforcer les liens de fraternité et d’amitié entre les pays membres qui sont l’Angola, le Burundi, le Cameroun, le Congo, la RDC, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Tchad, le Sao Tome-et-Principe et la République Centrafricaine.

 

L’Exercice était en deux étapes : La première consistait a évaluer le travail des officiers de l’Etat major en matière de planification pour ce qui est de la Capacité de déploiement rapide des forces en cas d’une menace survenue  dans l’un des pays membres. La deuxième consistait à projeter les forces sur terrain  pour simuler un théâtre des opérations comme si c’était réel. Les forces burundaises travaillaient avec leurs amis de l’Angola et du Tchad. Le Commandement de l’Armée de terre était assuré par un Officier burundais le Lieutenant-Colonel Barandereka Télesphore. La Direction de l’Exercice Loango 2014 est assurée par le Général de Division Guy Blanchard OKOI , Chef d’Etat Major général des Forces Armées Congolaises avec comme co-directeurs tous les Chefs d’Etat-Majors généraux des Forces Armées des pays participants. Le commandement de la FOMAC est assuré désormais par le Général  de Brigade DIDIMO Joao CAPINGANA de l’Angola. Ce dernier vient remplacer le Général  de Brigade Zacharia  NGOBONGWE  du Tchad qui commandait la FOMAC depuis l’Exercice Kwanza 2010 qui a eu lieu en Angola. Le lancement officiel de l’Exercice Loango avait été rehaussé de la présence du  Ministre délégué à   la Présidence chargé de la Défense Nationale et des Anciens Combattants du Tchad   Monsieur BENAIDO TATOLA qui a représenté le Président en exercice du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Afrique Centrale. Il était avec le Secrétaire Général  de la CEEAC, l’Ambassadeur  AHMAD ALLAM-MI. Dans leurs discours, ils sont revenus sur le besoin urgent de former la FOMAC  pour une Capacité de déploiement rapide étant donné que  les menaces sur notre espace augmentent du jour au lendemain. C’est ainsi qu’on  a ouvert  au Pointe Noire dans la République du Congo, un  Centre Régional de la Sécurité Maritime de l’Afrique Centrale « CRESMAC ».Cela permettra de bien surveiller le Golfe de Guinée qui est menacé par les pirates. Vous saurez que le Sao Tome-et-Principe  et la RCA n’ont pas participé a l’Exercice Loango 2014 suite aux problèmes  que connaissent ces derniers actuellement comme l’a signalé  le Secrétaire général de la CEEAC.

 

                                                                                Capt NININAHAZWE,JMV.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi