Article

La mise en garde à quiconque fait appel à une manifestation non autorisée

Les quatre ministres du Gouvernement du Burundi à savoir celui de l’intérieur, de la Défense Nationale  et des Anciens Combattants, de la Sécurité Publique et celui de la justice ont un animé ce lundi le 22 décembre 2014, un point de presse  pour annoncer à la communauté nationale et internationale l’état de la sécurité au moment où nous approchons à grands pas les échéances électorales de 2015. Le constat est que la sécurité est globalement bonne sur toute l’étendue du territoire.

Dans son mot luminaire, le Ministre de l’intérieur, Edouard Nduwimana a de prime abord remercié la population burundaise de 18 ans et plus qui a répondu massivement à l’opération  d’enrôlement aux élections de 2015. Il en a  profité pour remercier  les Corps de Défense et de Sécurité qui se sont donné corps et âmes afin que cette opération d’enrôlement des électeurs puisse avoir lieu sans incident. Cependant, le Ministre Nduwimana déplore le comportement de certains politiciens et certains membres des organisations de la société civile pour leurs actions inciviques. Le Burundi a déjà emprunté le chemin  de la démocratie et pas question de retour en arrière  a martelé le Ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana.

Les Ministres ont par la suite répondu aux questions des journalistes. Les principales questions étaient liées à l’opération d’enrôlement des électeurs qui était entachée de beaucoup d’irrégularités où même la Commission Electorale Nationale Indépendante  reconnait plus de 1900 d’irrégularités. Il s’est également observé deux poids et deux mesures dans l’octroi de la carte d’identité, pièce exigée  pour se faire enrôler. Le Ministre de l’intérieur a indiqué que la CENI est en train de corriger ces irrégularités qui se sont observées au cours de l’enrôlement. Il a ajouté que cette commission en collaboration avec toutes les parties prenantes, va également donner la chance à ceux qui ne sont pas enrôlés  de le faire dans les jours  à venir.

La question à la une  qui a été posée au Ministre de la Défense  Nationale et des Anciens Combattants était celle des éleveurs de la forêt naturelle de la Rukoko. Le Général Major Pontien Gaciyubwenge a fait savoir que cette question concerne d’abord le ministère de l’environnement, celui de l’agriculture et de l’élevage, de l’intérieur et bien évidemment le Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants de temps plus que les malfaiteurs font souvent des incursions à partir de la RDC via la forêt naturelle de la Rukoko et que  ces malfaiteurs se déguisent souvent en bergers  pour perturber la sécurité sans toutefois les identifier. Le Ministre de la Défense Nationale et des anciens Combattants  a précisé qu’il appartient donc  à tous les ministères concernés et les éleveurs  de s’asseoir ensemble afin de trouver une issue favorable à ce problème. La question de la sécurité  routière a été posée et adressée au Ministre de la Sécurité Publique Gabriel Nizigamana. Celui-ci a interpelé tout le monde à dénoncer ceux qui ne respectent pas  le code de la route. Il a fait savoir que le Ministère  de la sécurité compte améliorer la sécurité routière en utilisant les cameras portatives et surtout multiplier les réunions à l’endroit des usagers de la route plus particulièrement les Motards afin qu’ils soient sensibilisés  sur le respect du code de la route.

Vous saurez  que le Ministre de l’intérieur Eduard Nduwimana a mis en garde à quiconque fait appel à une manifestation non autorisée que cette voie n’est pas démocratique et n’aboutira rien.

                                                                                      Capt  Serge Ngezahayo

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi