Français

Article

La prise de décision nécessite une réflexion profonde pour un chrétien dans les Corps de Défense et de Sécurité

Au ‘King's Conference Center’, la Communauté des Militaires Chrétiens (CMCB) conjointement avec l’Association des Policiers Chrétiens du Burundi en partenariat avec la Maison lueur d’espoir et World Vision Burundi a organisé un séminaire de formation de deux jours autour du thème: «La responsabilité individuelle et collective du corps du christ dans les corps de défense et de sécurité du Burundi ».

Ce séminaire a été organisé à l’intention des officiers des Corps de Défense et de Sécurité. Il a été ouvert par le Secrétaire permanent au Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants (MDNAC), le général de brigade Ildéphonse Habarurema. Au cours de cette séance, qui a duré deux jours, c’est-à-dire du 19-20 août 2015, plusieurs sujets figurés à l’ordre du jour à savoir : la responsabilité du chrétien dans la prise de décision, une vue du passé récent par un chrétien, les conséquences des blessures non soignées, le leader chrétien, la transformation du pays et le coût de la transformation. Selon le Secrétaire permanant au MDNAC, le thème choisi est un signe éloquent qui montre à suffisance l’importance que les participants y attachent. Il se déroule dans un climat peu ordinaire où les corps de défense et de sécurité sont dans une situation politico-sécuritaire assez délicate. C’est une période où tout officier militaire ou policier, plus particulièrement chrétien, doit doubler de vigilance pour ne pas tomber dans le piège des détracteurs ou pêcheurs. Selon la même source, il est très utile de renforcer le cadre d’échanges entre les officiers tant militaires que policiers afin d’harmoniser les points de vue des uns et des autres dans le but de maintenir les corps de défense et de sécurité soudés, solides et stables. Du côté des formateurs, Jérôme Ndihokubwayo théologien, après avoir donné les différentes définitions du mot chrétien selon la Bible, a fait savoir que les gens ont des problèmes à prendre des décisions. Ils doivent prendre des décisions tous les temps allant des plus simples au plus complexes. Pour un chef militaire ou policier chrétien, avant de prendre des décisions dignes, il faut qu'il soit en relation avec Dieu, la famille, l'Eglise et la communauté/pays. Pour conclure, le théologien Jérome Ndihokubwayo a fait savoir que trois cas entrent en jeux dans la prise de décision: - Dans le sens le plus simple, la prise de décision est un acte qui consiste à choisir entre deux ou plusieurs alternatives. - Dans le processus le plus large de la résolution des problèmes, la prise de décision implique le choix entre les solutions possibles à un problème. - La prise de décision peut se faire par intuition ou par raisonnement. A la fin de cet atelier, autant de recommandations ont été formulées et les participants ont témoigné qu’ils ont appris beaucoup de choses qui vont les aider à prendre des décisions réfléchies pour être à la hauteur de leurs missions quotidiennes.                                              Capt Ndayisaba, R.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi