Français

Article

La reforme du secteur de sécurité, une préoccupation de la somalie

 

Une délégation des Nations Unies  pour la mission  d’assistance  en Somalie  (United Nations Assistance Mission In Somalia  UNSOM)  et les administratifs de l’Etat fédéré  de Hirshabelle en l’occurrence le Président de cet Etat, ainsi que les représentants des  forces de sécurité de  Hirshabelle  œuvrant  dans  cette région se sont rencontrés  le 16 novembre 2017  au  site de commandement  du Contingent burundais sis à Johwar. La reforme du secteur  de  sécurité  de cet Etat, était au centre de leur échange.

Le Président de l’Etat fédéré  de Hirshabelle en Somalie  Monsieur Abdi Waare, accompagné par les ministres, les députés et les représentants des forces de sécurité de cette région  ont rencontré une délégation  des Nations Unies pour la Mission d’Assistance en Somalie  pour échanger sur les défis auxquels ce nouvel Etat fait face, les axes  et les priorités auxquels l’UNSOM   peut aider  pour le développement de cet Etat.

Parlant  de la sécurité, le Président  abdi  Waare a fait savoir que  la sécurité  est non seulement une affaire des troupes de l’AMISOM et des forces de sécurité somaliennes mais aussi une affaire de tout le monde.  Il a  par la suite demandé  à cette délégation  de  l’UNSOM de soutenir  les efforts  qui sont entrain d’être faits dans le renforcement  des capacités des forces de sécurité somaliennes afin de les rendre plus professionnelles et surtout plus opérationnelles. L’intégration des forces de sécurité en provenance des différents clans, formation de toutes ces forces pour le renforcement de leur capacité,  la réconciliation des différents clans sociaux, et le transfert  des responsabilités  des forces de l’AMISOM  aux forces de sécurité somaliennes , telles sont  les priorités  sur lesquelles  le Président Waare  demande  la communauté internationale de mettre un accent  particulier.

Le chef de cette délégation,  Monsieur Stephan Tillander a indiqué que  la sécurité est l’une des clés du développement  d’un pays et que ces deux notions sont intimement  liées. «  Le problème  est que les forces de sécurité somaliennes  puissent assurer la sécurité de leur nation  après le départ de l’AMISOM »  a martelé cette autorité de l’UNSOM.

Après cette  réunion, cette délégation  de l’UNSOM s’est  également entretenue avec  le staff du  contingent burundais pour échanger  sur la situation sécuritaire dans le secteur de responsabilité   du contingent burundais et des défis auxquels il  fait face.  Le Chef d’Etat major du 10ème   Contingent  burundais, le Colonel Alphonse Rwintwari  a indiqué que la  situation sécuritaire  est globalement bonne mais volatile car dit-il, les Al shabaab  sont signalés ici et là en petits groupes mobiles.  Il a brièvement  mentionné les activités  phares réalisées  ces derniers jours, notamment  la  prise de la ville de Califoordhere  au mois d’août  2017 qui était encore le bastion des Al-shabaab et la sécurisation  des élections présidentielles  de l’’Etat  fédéré de  Hirshabelle ainsi que l’investiture du Président de cet Etat. Des défis comme la pose des engins explosifs  improvisés  sur les différents axes de ravitaillement (MSRs) ainsi que la  saison pluvieuse qui  rend ces axes  routiers  quasiment impraticables suite aux inondations, ont été également  soulevés.

 

Capt  NGEZAHAYO  Serge



 

 

 

 


 

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi