Français

Article

La sécurité est en général bonne dans la quatrième région militaire

La quatrième Région Militaire couvant les provinces de Muyinga , kirundo et karuzi, la sécurité est en général  bonne . Cependant, Les rumeurs  , les vols  dans les ménages, les conflits fonciers ainsi que des cas de viol sont des facteurs d’insécurité observés dans cette région militaire. les forces de l’ordre, l’administration, et la justice sont à pied d’œuvre pour tranquiliser  la population  de cette région.

D’après le chef d’Etat- Major de la  quatrième région militaire, Colonel NDANGA J. Bosco, la sécurité est en général bonne dans toute la 4ème RM, Toutefois, il signale quelques facteurs d’insécurité qui sont les rumeurs avec un pourcentage élevé, les conflits fonciers, les règlements de compte, des vols dans les ménages et aux champs, ainsi que des cas de viols. Dans cette région, les rumeurs ont poussé beaucoup de gens à se réfugier dans les pays limitrophes surtout au Rwanda. Après le départ massif des personnes surtout celles de Kirundo  vers les pays limitrophes, le commandement de la région militaire a organisé des descentes sur terrain en collaboration avec l’administration pour donner un message d’apaisement  à la population.

Le conseiller économique du gouverneur de Muyinga Mr BADENDE Jumaine a signalé que toute la province est couverte d’une bonne sécurité. Il a ajouté que les dernières manifestations qui se sont déroulées à Bujumbura ont eu des impacts négatifs sur toute la vie socio-économique de la province. Il y a eu une carence de quelques denrées et articles qui devraient venir de Bujumbura, les produits agricoles qui devraient être vendu à bujumbura. Le transport a été perturbé, raison pour laquelle les produits agricoles comme le manioc, la patate douce et le haricot ne pouvaient pas être acheminés vers bujumbura. Certaines agences de voyage avaient fermé durant presque une semaine, mais actuellement elles sont fonctionnelles. Les gérants des hôtels disent qu’ils n’avaient plus de clients comme avant car les missions vers l’intérieur du pays avaient sensiblement diminué. L’OPP1 MBOGAMBI J. Berchimans, le chargé de la communication dans la zone Est de la police, a confirmé que la sécurité est bonne dans cette zone. Il signale toutefois des cas de meurtres dans la province  Muyinga et Karusi.

Le gouverneur de la province Kirundo, Ir NZIGAMASABO Réverien, a fait savoir que les rumeurs dans cette province sont devenus monnaie courante et sont l’un des facteurs d’insécurité. Ces rumeurs poussent beaucoup de gens à se réfugier vers les pays limitrophes. Dans cette province, la quadrilogie c’est à dire les forces de l’ordre, l’administration, la population ainsi que la justice collabore parfaitement . L’administration organise des réunions avec la population pour la  tranquilliser et voir comment diminuer le départ massif des burundais vers l’étranger, mais aussi encourager le retour de ces réfugiés vers leur pays natal. Dans la commune Bugabira frontalière du Rwanda, la sécurité est bonne comme le signale le conseiller de l’administrateur chargé du développement Mr HAKIZIMANA Jean Paul. Il confirme le départ de beaucoup de gens vers le Rwanda, surtout à cause des rumeurs qui prédisent une éventuelle crise après les élections qui approchent. Dans cette commune, les activités dans tous les secteurs de production se passent normalement. Les élèves nous ont confirmés de la continuité de l’enseignement dans cette commune malgré la fuite d’un bon nombre d’élèves vers le Rwanda.

 Le chargé des opérations militaires dans le quatre cent onzième bataillon appelé camp Kirundo, Major NIYAKIRE Jean Claude confirme également que la sécurité est bonne. Il ajoute que cette province a connu beaucoup de personnes qui se sont réfugiées vers le Rwanda . Les comités mixtes de sécurité travaillent sans problème et produisent des effets positifs. La preuve de la bonne sécurité dans cette province est que la population vaque à la normale à ses activités, le concours national de la sixième année ainsi que le test de la dixième se sont bien passés sans aucun incident.

Signalons enfin que la production agricole dans cette province de kirundo a été bonne. A titre d’exemple, dans la commune de Bugabira, un régime de banane qui coûterait cinq mille francs à Bujumbura s’achète à deux mille francs burundais. Le haricot ainsi que le sorgho sont moins chers à Bugabira par rapport au prix de Bujumbura.

Capt BAZIRUTWABO,H

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi