Français

Article

Le 40ème bataillon AMISOM termine sa mission en Somalie avec un bilan largement positif

Du 13 février 2017 au 26 mars 2018, le 40ème bataillon AMISOM était en Somalie pour une mission de maintien de la paix. Le Commandant de ce bataillon se dit très satisfait des réalisations, que ce soit au niveau des opérations, la coopération civilo-militaire, ainsi que l’encadrement des militaires.

Selon le Commandant du 40ème bataillon AMISOM, le Major Ladislas Singirankabo, ces militaires ont, dès leur arrivée en Somalie, suivi en guise de rappel, des formations en Droit International Humanitaire et des Règles d’Engagement. Ils ont ensuite été déployés sur différentes positions militaires comme Biyo-Caddle, à environ 140 km de Mogadishu, Mir-Tiqwo, Garsaal, Balcad, et Jowhar town où ils ont travaillé jour et nuit pour restaurer la paix et la sécurité dans ces secteurs.

En matière d’opérations, le commandant du 40ème bataillon AMISOM a souligné: « Les militaires effectuaient des patrouilles de liaison pour se rassurer que l’ennemi ne s’intercale pas entre les positions. Nous avons protégé, quotidiennement, les principales voies d’approvisionnement afin que nos convois, la population et les autorités somaliennes ne tombent pas dans des embuscades tendues par Al shabaab. Aussi, nos militaires qui étaient à Jowhar town, pour assurer la protection des institutions ont également assuré la sécurité de la campagne électorale jusqu’à l’investiture du Président de cet Etat qui a eu lieu le 23 octobre 2017 ».

Le Major Singirankabo indique en outre qu’ils ont repoussé des attaques d’Al Shabbab qui visaient les positions de Biyo Caddle et Mir Tiqwo, et sont intervenus à maintes reprises au secours de la population. Ce bataillon, en collaboration avec l’Armée Nationale Somalienne, a également participé dans une opération baptisée « push ahead » à Gololey, dans le but de débroussailler les alentours de la route Mogadishu-Jowhar Air Field où l’ennemi se cache pour tendre les embuscades.

Pour ce qui est de la Coopération Civilo-Militaire, le Commandant du 40ème bataillon fait savoir que les militaires avaient pris la décision de céder le repas de midi aux somaliens affamés qui habitent dans les environs. Ces somaliens s’approvisionnaient également en eau potable sur ces positions, et certains malades bénéficiaient des médicaments selon les cas d’urgence ; a-t-il ajouté.

Parmi les réalisations, le volet encadrement des militaires n’a pas été oublié. Le major Singirankabo dit que les militaires faisaient du sport, des travaux communautaires, et le renforcement des capacités dans différents domaines. Aussi des causeries morales ont été organisées pour donner aux militaires l’occasion de s’exprimer sur l’un ou l’autre sujet.

Selon toujours le Commandant de ce bataillon, le grand défi qu’ils ont rencontré durant cette année qu’ils ont passé en Somalie, c’est la barrière linguistique due au fait que la plupart des somaliens n’ont pas eu la chance d’aller à l’école et qu’ils ne parlent que la langue maternelle.

Vous saurez que le 40ème bataillon AMISOM a été relevé par le 46ème bataillon qui est déjà déployé sur toutes les positions susmentionnées.

              Major Gahongano Emmanuel

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi