Français

Article

Le dialogue est la bonne voie pour trouver la solution aux conflits

Le 1er Vice-président de la république a rencontré les officiers œuvrant au Ministère de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, ceux de l’Etat-major général ainsi que les officiers de la 1ère région militaire. Cette visite a été effectuée dans le cadre de rencontrer les travailleurs sur leur lieu de travail en vue d’échanger sur les opportunités permettant d’améliorer les conditions de travail et de relever les éventuelles difficultés. Les principaux sujets abordés sont la situation sécuritaire, sociale et le développement.

Le Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants a d’abord porté à la connaissance du 1er vice-président la situation sécuritaire qui prévaut sur tout le territoire national. Sur cela, il a fait savoir que la sécurité est globalement bonne sauf les cas d’insécurité qui s’observent dans certains quartiers de la capitale où il persiste encore des tueries à coups de canons et explosions de grenades.  Il a donc fait savoir que les militaires sont à l’œuvre jour et nuit pour ramener la sécurité. Il a profité de l’occasion pour lancer un appel  vibrant aux militaires qui se sont laissé emporter par les propagandes politiciennes  de se ressaisir et de retourner dans la focale afin de servir leur pays et le peuple burundais sans distinctions aucune. Le ministre Emmanuel Ntahomvukiye a réitéré l’engagement de la FDN au service du peuple et la sauvegarde de l’intégrité nationale.

Le chef d’état-major général, le général major Prime Niyongabo a quant à lui fait savoir que la sécurité est satisfaisante sur toutes les frontières du pays et sur les lacs qui matérialisent certaines frontières du Burundi.  Il a souligné que même ceux qui ont tenté de perturber la sécurité dans ces derniers jours se sont heurtés sur la vigilance et la solidarité des corps de défense et de sécurité.

Les militaires jouent un grand rôle dans la sauvegarde de la sécurité et la réconciliation

Le 1er Vice-président de la république Gaston Sindimwo se dit satisfait du comportement et du professionnalisme  qui ont caractérisé  la Force de Défense Nationale avant, pendant et après les élections.  La FDN a été un bon exemple d’intégration réussie où les ex-FAB et les ex-PMPA se sont rencontrés au sein d’un même corps et ont commencé à travailler en pleine cohésion pour l’intérêt commun qui est l’intérêt national, a-t-il rappelé.  Pour cela, il a demandé avec insistance aux militaires de se souvenir toujours d’où ils sont venus et de refuser toute manipulation politicienne pour ne pas perdre les acquis précieux de la réconciliation nationale.  Il leur a demandé d’être sans cesse au service du peuple sans distinction aucune, de défendre le professionnalisme qui les a caractérisé même aux yeux de la communauté internationale.  Le  premier vice-président regrette de ceux qui ont perdu le chemin en écoutant les sollicitations politiciennes et leur a demandé de remettre les couteaux dans les fourreaux et se joindre à leurs frères dans la construction du pays. Les officiers qui avaient  pris part dans cette causerie ont soulevé quelques préoccupations notamment sur la structure et le fonctionnement de l’INSS, et le problème de logement auquel fait face les officiers.  Concernant l’INSS, ils ont demandé qu’ils soient suffisamment représentés dans les organes de cette institution pour diminuer les problèmes auxquels se heurtent les militaires quand il s’agit d’y réclamer quoi que ce soit étant donné qu’ils sont les premiers contribuables de l’INSS.  Concernant le problème de logement, ils ont demandé que le gouvernement fasse tout son possible en collaboration avec ses partenaires pour aider les officiers à trouver un logement digne,  étant donné que même les parcelles qui leurs sont attribués restent longtemps non construit à cause des frais exorbitant de viabilisation qui leurs sont imposés. Là, ils faisaient allusion aux parcelles de Gatumba qui ont été accordées à plus de 700 officiers il y a bientôt trois ans mais jusqu’aujourd’hui non viabilisées. Pour toutes ces préoccupations, le 1er vice-président leur a promis de réunir autour de lui ses conseillers en ces domaines pour trouver une issue à ces tracas, «mais avant tout, ramenons la sécurité et les autres préoccupations trouverons les solutions», a-t-il conclu.    

Capt. Nkengurutse, M.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi