Français

Article

Le Président de la République visite les régions militaires

Son excellence le président de la République du Burundi  Pierre Nkurunziza, a rencontré les représentants des Militaire de la 3ème Région Militaire(RM) à Karunyinya en commune Muruta, province de kayanza  fin Juillet 2014. Il a félicité les militaires  pour la  note de 93 % obtenue suite à  leurs prestations durant ces derniers six mois. Cette rencontre fait partie des autres tournées effectuées dans d’autres RM  du pays.

Le président de la république visite  les corps de défense et de sécurité pour échanger sur la vie du pays en général et évaluer l’état de sécurité en particulier. Il a beaucoup remercié les militaires  pour la nouvelle approche de portes ouvertes  adoptée depuis 2012 qui rapproche les militaires et la population. Plus on s’approche de la population, plus la sécurité s’améliore, a-t-il ajouté. Il a également félicité les autorités militaires pour le renforcement de la discipline dans le corps. Il a recommandé d’être toujours rigoureux envers les indisciplinés. La discipline est un facteur déterminant pour la confiance que la communauté internationale place en notre pays et qui nous ouvre d’autres voies. Actuellement, le Burundi est considéré comme le deuxième pays contributeur de troupes en Afrique en quantité et a- t- il précisé.

Le Président de la République n’a pas manqué de conseiller aux militaires de bien  utiliser le gain des missions de maintien de la paix.    Les indemnités doivent  être utilisées de façon responsable pour contribuer au  développement de leur foyer eu du pays. D’où il a demandé à ceux qui étaient dans cette rencontre de s’approprier du CSLPII et de multiplier les activités génératrices de revenu comme l’élevage et l’agriculture. Le travail accompli par les militaires en vue de la protection de l’environnement est louable ; il les a encouragé à planter beaucoup plus d’arbres fruitiers dans les camps militaires. Il a indiqué que l’avenir sera meilleur avec l’extraction des minerais   en fer de Waga et Nyabikere ainsi que l’exploitation du Nickel de Musongati.

La mise en place des commissions mixtes de sécurité est une bonne chose qui renforce l’unité entre les Burundais. Ces comités doivent être inclusifs. Prochainement, on va voir comment enseigner la population à veiller à sa propre sécurité comme prévu dans la constitution. Il  a félicité  les militaires pour s’être classé les premiers dans la stratégie nationale de bonne gouvernance. Il les a invité à s’investir beaucoup plus dans la politique de lute contre la corruption. L’entretien s’est clôturé par l’enseignement d’une parabole qui relate les sept qualités d’un lion et les a conseillé à se comporter de la sorte.

Au niveau social, différentes  interrogations ont été soulevées. C’est  notamment le cas de l’Institut National de Sécurité Sociale (INSS) qui n’a   pas encore  mis en applications le contenu de certains articles des statuts et autres textes réglementaires régissant les militaires affiliés à l’INSS en matière de pension de retraite  des militaires ainsi que le dossier des militaires  ex-PMPA n’ ayant pas encore atteint quinze ans de cotisation dans cette institution. Les frais funéraires ne sont plus également suffisants. Les hôpitaux  à autonomie de gestion ne soignent pas les militaires sous prétexte que le MDNAC ne paie pas les dettes.   On a soulevé aussi les questions des parcelles pour le premier logement, les irrégularités dans l’octroi des grades aux militaires, la bonification de stage, etc. 

A toutes ces interrogations, des réponses satisfaisantes ont été tour à tour données par le Chef EMG/ FDN, le MDNAC et son excellence le président de la république, appuyés par des éclaircissements des Directeurs Généraux de l’INSS et de la CECAD. Concernant les prestations de la mutuelle de la fonction publique,  le président de la République a été clair:‘‘ les instructions ont été  données, cette institution doit décentraliser les services pharmaceutiques vers l’intérieur  du pays pour faciliter l’accès aux médicaments’’. Le Chef EMG/FDN a conseillé aux militaires de lire les statuts dans toutes leurs intégralités et non les articles qui leurs donnent des facilités. Le Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants a quant à lui précisé que les articles contenus dans les statuts ne sont pas les seuls critères pour l’avancement de grade. Il faut plutôt considérer d’autres facteurs comme l’appréciation et le rendement.  Il n’a pas manqué de conseiller  aux militaires d’être prudent à l’approche des campagnes électorales car l’armée étant une institution importante, elle peut être sollicitée par l’un ou l’autre  politicien aux finalités privées. 

 

Maj. Mbonimpa, J.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi