Français

Article

Les attachés de défense visitent l'Ecole Militaire des Métiers à Muzinda

L’Ecole Militaire des Métiers de Muzinda a eu l’honneur d’accueillir les attachés de défense du Royaume de Belgique, du Royaume des Pays Bas, de l’Egypte, du Royaume Uni, des Etats Unis d’Amérique, de l’Ouganda, de la Tanzanie et celui de BNUB.

Ces invités étaient avec les autorités militaires de la Force de Défense Nationale dont le Secrétaire Permanent au ministère de la défense nationale, le Chef d’Etat Major formation ainsi que d’autres cadres de la Force de Défense Nationale.

Le Secrétaire Permanent a indiqué que la visite des attachés militaires rentre dans le cadre d’une rencontre que le Secrétariat Permanent au Ministère de la Défense Nationale organise chaque trois mois avec les attachés de défense.Il a indiqué que le camp Muzinda est un camp stratégique pour la Force de Défense Nationale car il abrite l’école militaire des métiers, le bataillon génie combat, mais également, ce camp accueille les militaires en formation en attente de déploiement dans les missions de maintien de la paix. Le SP a également annoncé que le camp Muzinda va bientôt abriter le Staff College. Il a remercié les attachés de défenseà travers eux leurs pays respectifs de leur rôle combien important qu’ils ont déjà manifesté et qu’ils continuent de jouer en vue de la professionnalisation de la FDN. Il s’est félicité que les pays partenaires continuent d’envoyer les attachés militaires citant le nouvel attaché du Royaume Uni nouvellement envoyé au Burundi. Alors qu’il n’ya pas longtemps,  il y avait seulement quatre attachés de défense dont celui de France, de Russie, de Belgique et d’Egypte, actuellement ils sont à onze s’est-il réjouit. Il n’a pas manqué de remercier l’attaché de défense du BNUB qui a énormément contribué au retour de la paix au Burundi.

Le chef d’Etat Major formation a dans son discours indiqué qu’avec la mondialisation actuelle aucun pays ne peut se suffire. On a toujours besoin l’un de l’autre. C’est pour cette raison que depuis la signature des accords de coopération, le moteur a été mis en marche pour monter des activités de coopération réelles. Parlant de la nécessité des formations dispensées en dehors du pays, il s’est appuyé sur l’adage Kirundi qui dit que: ‘’un oiseau qui ne vole pas ne saura pas où se trouve sa provision’’. Il a ainsi demandé que dans la mesure du possible lors de la répartition des offres de bourses qu’on octroie régulièrement à l’armée burundaise, d’offrir quelques stages aux instructeurs de cette école. Il a indiqué que la FDN voudrait élargir l’enseignement des métiers non seulement à nos militaires en activité, mais aussi à ceux qui attendent la reconversion dans la vie civile ainsi qu’aux militaires en provenance des pays de la communauté Est Africaine. Il n’a pas manqué de remercier particulièrement la République Française pour le soutien de tous ordres qu’elle n’a cessé d’octroyer à l’EMM.

L’attaché de défense du Royaume de Belgique ; doyen d’âge des attachés de défense, parlant au nom de ces collègues attachés de défense,  a indiqué qu’ils sont venus visiter le camp Muzinda pour voir la réalité sur terrain, et si l’agenda le permet, voir dans quelle mesure ils peuvent aider. Il a dit qu’il est satisfait de la formation dispensée à Muzinda. Il a particulièrement remercié la FDN pour avoir organisé une formation qui permet une réintégration facile du militaire dans la vie civile.

Le commandant de l’Ecole militaire des métiers de Muzinda Major Ntirampeba Gilbert a présenté son école à la délégation. Il a dit que la formation à l ‘Ecole technique des sous-officiers (ETSO) est dispensée sur  une période dedeux ans. La formation au stage des hommes de troupe (STH) est dispensée sur une période de six mois. Il a fait savoir que la formation pour les sous-officiers comprend la section électronique, la section  électromécanique, la section Mécanique et la section Génie-Civil. Pour les hommes de troupe,  leur formation comprend la section Aide-mécanique; la section Electricité, la section Maçonnerie,  la section plomberie et la section Menuiserie.

Le commandant de l’école militaire des métiers a cependant indiqué qu’ils ont des problèmes liés notamment au manque de consommables en quantité suffisante; à l’absence d’une bibliothèque pour la documentation des professeurs et des  Stagiaires ; au manque de matériel didactique moderne. Il a enfin émis le souhait de voir leur programme d’enseignement harmonisé avec celui des autres  écoles techniques du pays.

                                                              

Major SINDAYIGAYA ,G.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi