Français

Article

Les handicapés sévères ont besoin des appuis multiformes

A partir du 05 au 10 octobre 2015, la Direction générale des Anciens Combattants au MDNAC, DGAC en sigle a organisé une descente à travers tous les sites des handicapés sévères pour se rendre compte de l’état de leur réinsertion socio-économique dans les milieux d’accueil.

 

Pendant cette tournée  de presqu’une  semaine, ils ont eu l’occasion d’échanger sur leur vie dans les sites et sur les opportunités déjà identifiées et/ou identifiables dans leur environnement pouvant améliorer leurs conditions de vie. Ces séances d’échanges ont servi à la délégation de la DGAC de sensibiliser ces handicapés sur la situation économique actuelle du Burundi. Il leur a demandé d’être des frères étant donné qu’ils partagent des conditions de vie plus ou moins semblables. Le Directeur général, le colonel Oscar Nzohabonimana est chaque fois revenu sur l’état d’handicaps qui rend leur mode de vie fragile mais les a tranquillisé. Les grands problèmes qu’ils ont pu déceler étaient entre autres: le statut des handicapés de guerre, les maisons qu’ils occupent qui présentent plusieurs défauts techniques (essentiellement l’eau et l’électricité), les soins de santé, la scolarité de leurs  enfants dans les sites sans oublier les titres de propriété. Ils sont aussi revenus au problème de terre. Pour ceux qui reçoivent les indemnités d’invalidité, ils ont dit que plusieurs mois viennent de passer sans être payer. Là, ils ont mentionné qu’ils risquent de mourir de faim ou voir leurs femmes elles aussi devenir des handicapés, faute de quoi faire.  

A toutes ces questions, le Directeur Général a donné quelques éclaircissements. Il a promis de trouver des réponses appropriées à leurs inquiétudes mais leur a signifié que le pays n’est pas capable de trouver des solutions immédiates. Quant au statut, le patron de cette direction a dit que bientôt les textes seront acheminés au haut niveau pour les dernières retouches. Les résultats obtenus vont permettre à ladite direction générale de bien planifier les actions à mener en faveur des handicapés sévères en 2016 sans se tromper.

Vous saurez que ces handicapés sévères internés sont au nombre de 148 dont une seule femme dans les 12 sites à travers tout le pays. Pendant toute la tournée, il y avait un médecin de cette même direction générale pour les consultations.

 

Maj. Cimana, C.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi