Article

Les membres de laFDNB doivent être des miroirs de bonnes mœurs burundaises

Le lundi 28 Mai 2018, au camp Gakumbu, le Chef de la Force de Défense Nationale du Burundi a animé une causerie morale à l’intention des militaires du 49ièmebataillon AMISOM prêt pour prendre la relève du 43ième bataillon qui termine sa mission en Somalie.

Dans son mot d’accueil, le commandant du 49ième bataillon, le Major Jean de Dieu Nsengiyumva a indiqué que les militaires dudit bataillon venaient de passer plus d’un mois de formation où ils ont pu suivre différentes modules comme la protection des forces, la protection des civiles, le DIH et les techniques de convois. Major Nsengiyumva a fait savoir que les militaires ont bien répondu aux questions posées pendant l’inspection faite par les membres de la délégation de l’Union Africaine pour témoigner qu’ils sont prêts pour la mission.

Dans son allocution, comme il l’a toujours dit aux bataillons prêts pour le déploiment à l’étranger, le Chef de la Force de Défense Nationale du Burundi, le Lieutenant Général Prime Niyongabo leur a fait savoir le but de cet entretien qui n’était que de leur prodiguer des conseils sur le comportement à adopter pendant la mission.Il les a remerciés de la manière dont ils démontrent qu’ils sont mieux préparés. Comme il l’a toujours souligné, le Chef de la Force leur a fait savoir qu’une armée est dite professionnelle si, en plus du moyen matériel utilisé, elle accomplisse ses missions en respectant les principes de base du professionnalisme militaire telle que : la discipline, la loyauté, la cohésion, le patriotisme, la neutralité politique et le respect des droits de l’homme. Dans ses conseils, le Lt- Général Prime Niyongabo a recommandé les militaires de toujours s’appuyer sur les principes de la discipline. Il a aussi signalé que la mesure prise sur la considération du taux des punitions vient de commencer à être appliquée avec ce même bataillon. Sur la cohésion, Prime Niyongabo a indiqué que la FDNB a été le bon model dans la réconciliation.

Pour lui, « un militaire qui se distrait toujours dans les divisions ethniques n’a plus de place dans la FDNB. Le C/FDNB a alors recommandé aux membres du staff bataillon de bien collaborer entre eux enfin d’être de bons exemplaires pour leurs subordonnés. Nous avons laissé la politique aux politiciens », a dit le C/FDNB. « Celui qui veut être politicien qu’il se débarrasse d’abord de son tenue militaire », a ajouté le C/FDNB.Il les a suppliés ne pas prêter oreille aux rumeursmais, de suivre les ordres et conseils de leurs chefs. Le respect aux lois et règlements militaires et aussi aux lois du pays vous préviendra aux manquements comme les vols, ivrognerie et les débauches. Leur a dit  le C/FDNB.  Bien d’autres conseils leur ont été donnés comme celui de ne pas être emporté par les avoirs, plutôt que du patriotisme, bien entretenir le matériel et équipement disponibles, se donner des conseils et éviter toute solidarité négative,  éviter de prendre des dettes auprès des Somaliens et éviter toute forme de commerce. A tous les militaires et spécialement à celles du sexe féminin, le C/FDNB leur a dit que la FDNB doit être le miroir des bonnes mœurs du Burundi. Pour bien préparer leur avenir, le C/FDNB leur a dit : « Inkoni uzokwishimikiza mu busaza uyica ukiri muto » ainsi de leur conseiller de bien gérer le fruit de la mission et de bien entretenir leurs familles.

Notons que le Chef Adjoint de la FDNB, le Général Major Joseph Ndayishimiye et le Commandant de la Force Terrestre le Général de Brigade J. Paul Habimana ont aussi appuyé le C/FDNB en ce qui concerne les valeurs fondamentales du professionnalisme militaire.  Major,  Manirambona, D.

 

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi