Français

Article

Les militaires et les policiers de la garnison Bujumbura ont célébré ensemble la fête de saint sacrement.

Le dimanche 18 Juin 2017, les aumôneries catholiques militaire et policière sises dans la garnison Bujumbura se sont réunies dans les enceintes de l’Institut Supérieur des Cadres Militaires (ISCAM) pour célébrer la fête de Saint sacrement  afin de promouvoir l’amour et l’esprit de  fraternité entre les policiers et les militaires desdites aumôneries en tant que frères de services.

En date du 18 Juin 2017, les aumôneries catholiques militaires et policières siégeant dans la garnison Bujumbura ont célébré conjointement la fête de saint sacrement. Cette conjonction dans la célébration de cette fête était ambitieuse de développer l’amour et l’esprit de fraternité entre les militaires et les policiers desdites aumôneries en tant que  chargées des mêmes fonctions, celles d’assurer la sécurité nationale. La messe marquant cette fête a eu lieu dans les enceintes de l’Institut Supérieur des Cadres militaires et  été rehaussée par plusieurs autorités  gouvernementales, religieuses, militaires et policières.

Dans son homélie, l’archevêque de l’archidiocèse de Bujumbura Evariste NGOYAGOYE, se référant à la première et deuxième lecture lues successivement dans le livre des lois et dans l’épitre de saint Paul adressée aux corinthiens, a prêché   l’assemblée de se souvenir toujours des bienfaits que Dieu lui  fait toujours tel que ce livre des lois le conseille. Mais aussi, il a exhorté cette assemblée de rester toujours unie selon ladite épître. Mais également selon Jésus quand il partagea le pain  à ses disciples le jeudi saint  la veille de sa passion, il les a voulu montrer qu’il faudra rester  toujours unis éternellement, en leurs conseillant de le faire en mémoire de lui, a-t-il ajouté.

Dans son discours des circonstances, l’aumônier  général de la FDNB Adelin Gacukuzi, a remercié l’archevêque pour avoir pris le choix de renoncer à ses multiples sollicitations afin de répondre  à ce noble rendez-vous. Il a aussi fait savoir que les deux aumôneries connaissent un grand défi lié à la pénurie d’un nombre suffisant des aumôniers. Il a alors saisi cette occasion pour soumettre cette question à l’archevêque.

Quant au ministre de la sécurité publique et représentant du président de la république du Burundi dans ces cérémonies, le commissaire de police chef Alain Guillaume Bunyoni, lui, a annoncé le message lui confié par le président. Ce message disait qu’il se joint  à ces forces dans cette fête et qu’ils les portent  toujours dans son cœur.

Cette autorité a alors déclaré   que la célébration de cette fête au sein de l’ISCAM montre que Dieu est avec ces deux corps et surtout avec cet institut. Cela, car malgré que les pécheurs dans les eaux troublées ont essayé de perturber la sécurité dans ces corps particulièrement dans la communauté estudiantine de l’ISCAM, Dieu ne s’est jamais fait la sourde oreille envers les échos de son peuple. Il a vite arraché toutes les intentions du diable. Maintenant alors, Dieu préfère toujours que ce lieu soit la guérison des âmes de son  peuple a-t-il dit.

Dans son mot d’accueil, le ministre de la défense nationale  et des anciens combattants Monsieur Emmanuel Ntahomvukiye   a souhaité la bienvenue à tous ceux qui étaient venus. Il a aussi rendu hommage à l’archevêque de Bujumbura pour sa présence qu’il ne cesse de marquer chaque fois que cette fête est célébrée.

L’aumônier supérieur de la police J.Berchmans Ndayitwayeko, lui, nous a dit que le saint sacrement célébré de cette manière a une importance capitale dans les esprits des membres de ces deux corps car ce sacrement marquant l’amour de Jésus-Christ au peuple de Dieu imprègne en eux l’esprit de fraternité. D’où il les a conseillés de s’armer de  l’amour, de la douceur, de la dévotion dans leurs services.  

Vous saurez que ces deux corps célèbrent ensemble cette fête depuis l’année  2005dans la garnison de Bujumbura. Sachez aussi que cette attitude tend s’est rependue même dans les autres aumôneries des différentes régions militaires.

                                                                                         S/Lt NIYINDAGIRIRA M. (stagiaire)

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi