Français

Article

Qui est le Général Major Cyprien Ndikuriyo?

Le Général Major Cyprien Ndikuriyo , Nouveau chef d’Etat Major  de l’AMISOM

Natif de la commune Bukirasazi, en province Gitega, Le Général  Major  Cyprien Ndikuriyo , actuellement chef d,Etat Major AMISOM est né le 15 novembre  1957. Il est de la 14ème promotion à l’ISCAM. il est marié et  père de 3 enfants.

             Cursus scolaire

Il a fait ses études primaires dans sa commune natale et il a terminé les humanités générales au collège de saint esprit à Bujumbura en juillet 1978.  Le 2 octobre 1978 , il est entré à l’ISCAM. Le 2 octobre 1979, il est parti  pour les cours à l’étranger  pour l’école d’aviation en Grèce.  Il est rentré au pays  le 22 novembre 1984.

              Formations faites

 En juin 1985, il a obtenu un diplome d,ingenieur en électronique et télécomunication à l’Académie  de la force aérienne de Hellenic d,Athènes en Grèce. En Aout 1991 , le Général Major Cyprien Ndikuriyo a fait le Stage de Perfectionnement  des Officiers (SPO) à Bujumbura . En  décembre 2000 , il a fait  le cours d’Etat Major et de Commandement Interarmes (CEMCI).  en juillet 2003, il a obtenu un diplome en sciences  militaires à l,Université  nationale de Défense à Beijing en Chine. Le Général Cyprien Ndikuriyo  a obtenu un diplome en sciences  politiques et relations internationales  à l,école nationale de Défense : Collège Karen-Nairobie au Kenya en novembre 2008. Il a également suivi des formations dans le domaine de la communication , en leardership , organisation et planification.

Fonctions occupées

Le Général  Major Cyprien Ndikuriyo a occupé plusieurs fonctions:

Rentré au pays après ses études en Grèce le 22 novembre 1984, il a d’abord fait le Stage de Recyclage des Officiers à l’ISCAM ( 5ème SRO), après celui-ci, il a été muté au camp Kayanza où il était chef de peloton. Le 10 mai 1988,  il a été muté au camp Ngagara ou il était commandant de compagnie. Le 4 septembre 1990, il travaillait au camp de Défense Contre Avion (DCA). De 1990-1994 , il a occupé la fonction d,officier de liaison  au niveau de  la mission d’observation  au Burundi (MIOB). De 1995-1998 , il était commandant du camp Mutukura . A partir de 1999 jusqu’en 2001, il était commandant du camp Muyinga. De 2001 à 2003, il occupait la fonction du chef d’Etat major de la 2ème Région Militaire. De 2003 à 2007 , il était  commandant de la 3ème Région Militaire. Le 11 avril 2009, il a été nommé Chef d’Etat Major Interarmes (EMIA) par decret no 100/52.  Il était également chargé des programmes  d,entrainement  et de planifications  pour les bataillons  qui vont être deployés  en Somalie  au niveau de l’AMISOM. De 2010 à 2011 , il était Directeur Général de la Planification  et des Etudes stratégiques (DGPES). En cette même période, il était le coordinateur national des programmes de développement  du secteur  de sécurité( DSS). De 2010 à 2014, il était le président  de la commission nationale chargée de la revue de la Défense.  Le Général Major Cyprien Ndikuriyo  occupe la fonction d’Etat major AMISOM alors qu,il était conseiller politique au Ministère de la Défense  Nationale  et des Anciens Combattants  depuis 2011 jusque juin 2015.

Quelle est sa lecture de la situation politique actuelle du Burundi?

Le Général  Major Cyprien Ndikuriyo rappelle d’abord que nous sommes  dans un pays post-conflit. Et en faisant l,analyse du contexte burundais, il est important de mettre en relief les facteurs contextuels  et institutionnels  qui caractérisent  notre environnement politico-sécuritaire, pour constater  que dans notre cas, la thématique  politique  a une grande  préponderance  au niveau de ces facteurs  en comparaison  avec les autres thématiques  telles que l’économie , le social et l’environnement.

Il dit que l,environnement politique actuel de notre pays  reste aujourd,hui  très marqué par une grande incertitude  à tous les niveaux. Personne ne peut dire  avec certitude  ce qui va se passer  dans les prochains jours  alors  que nous sommes à  la veille des élections. Il indique que nous sommes dans une situation  ou  l’opposition  et le pouvoir  se radicalisent  pour camper à  des positions qui risquent de prendre  des dimensions qui dépassent les limites de notre frontière.

Il est très important  de suivre avec la plus grande attention l’évolution des menaces actuelles  auxquelles notre pays se trouve désormais confronté. De notre point de vue, nous sommes  entrain d’évoluer vers un scenario dans lequel  personne ne souhaite se retrouver a ajouté le Général Major Ndikuriyo. Ce qui militairement signifie que le peu des ressources disponibles risquent d’être affectées  à la gestion  de cette situation. Nous savons par expérience  que 20 pourcent des pays post-conflits retombent  dans une situation  de conflit a-t-il a ajouté. Le Burundi  court-il le meme risque?

Il est urgent que les autorités  concernées prennent des dispositions  permettant d’éviter d,aller vers un mauvais scenario, notamment en arretant des stratégies visant à contrer  ce genre de menaces.

Ses activités de loisirs préferées

Le Général Major Cyprien ndikuriyo aime faire le sport spécialement la gymetonique. Quand il était jeune, il aimait la musique.

Vous saurez que ce Général Major chevronné parle parfaitement le Kirundi, le Francais et l,Anglais. Il parle également le swahili et la langue grecque.

Capt NGEZAHAYO,S

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi