Article

Qui est le nouveau Chef d’Etat-major Général Adjoint (CEMG/FDN Adj) ?

Le général de brigade Joseph Ndayishimiye est le Chef d’Etat-major Général Adjoint (C/EMG/A) depuis le 05 Novembre 2015. Il est né en 1960  en commune   Mugamba province de Bururi. Il est marié et père de quatre enfants, dont deux filles et deux garçons. Il habite actuellement dans la zone de Gihosha, commune Ntahangwa en Mairie de Bujumbura.

 

Cursus scolaire

Il a fait l’école primaire de Mpota à Mugamba, de 1966 à 1972. De 1972 à  1980, il était au Lycée de Matana  après le tronc commun, section scientifique A et reçoit son diplôme des humanités complètes. De 1980 à 1985, il continue  à l’Institut Supérieur des Cadres Militaires (ISCAM en sigle) et obtient une licence en sciences fondamentales, option Mathématiques.

 

Carrière professionnelle

Juste  après sa formation académique, il aura successivement le brevet de chef de peloton et celui de commando. De 1985 à 1986, il était chef de peloton. De 1986  à 1987, il a été envoyé en Côte d’Ivoire pour faire le cours d’application  de Transmissions. De 1987  à 1988, il était l’adjoint à la direction de transport à l’Etat-major général. De 1988  à 1989, il a été encore envoyé en Côte d’Ivoire, à Bouaké pour suivre le cours des capitaines des transmissions. Il recevra successivement des certificats. De 1990 à 1991, il a fait le Stage de Perfectionnement des Officiers (SPO). De 1993  à 1996, il exerçait la fonction du directeur de transmission adjoint à l’Etat-major général. De 1996 à 1999, il était commandant en second  de l’Unité pour la Sécurité des Institutions (USI) qui est devenue aujourd’hui la Brigade Spéciale pour la Protection des Institutions (BSPI en sigle). De 1999 à 2000, il fait le Cours d’Etat-major et de commandement Interarmes (CMCI), à l’Institut Supérieur des Cadres Militaires (ISCAM). Il sera envoyé successivement au Caire en Egypte (2007) où il effectue un stage sur la gestion des crises et à Karen au Kenya (2008) pour un stage au centre International de formation sur le soutien à la paix. Il a participé aussi aux autres stages entre autres celui de formation d’Operations de paix du Programme ACOTA et un cours de planification et déploiement logistique pour les OMP du Programme ACOTA.

De 2000 à 2001, il fut le chef d’Etat-major du Groupement de Défense de la Capitale (GODEC). De 2005 à 2008, il est le commandant de la 120eme Brigade. De 2008 à 2009, il a été le chef d’Etat-major première région militaire. De 2009 à 2010, il fut le commandant en second du contingent burundais en Somalie dans le cadre de l’AMISOM (African Union Mission in Somalia). De 2010 à 2013, il était le chef de service chargé de l’Instruction, Entrainement et Opération  à l’Etat-major général de la Force de Défense Nationale (FDN).

De 2013 jusqu’au 05 Novembre 2015, il occupait la fonction de Chef d’Etat-major Interarmes. C’est  à partir du 05 Novembre qu’il est le Chef d’Etat-major Général Adjoint de la FDN.

Le général de brigade Ndayishimiye a reçu successivement des Distinctions honorifiques entre autres : celle de Chevalier, d’Officier et celle de Commandeur.

Son appréciation sur la FDN

Sa vision c’est promouvoir le professionnalisme et les valeurs de cohésion, intégrité, neutralité politique et solidarité. Selon le général de brigade Ndayishimiye, il faut de la sérénité, éviter les violences, restaurer la confiance au sein du peuple burundais. Quant à ce qui est de la promotion des idéaux, il fait appel à l’esprit patriotique. Il affirme qu’il est temps sinon tard de restaurer de l’ordre et sécuriser le pays tout entier.

 

Son point de vue sur la situation politique

Etant donné qu’il est le partisan de l’ordre et de la sécurité, il paraphrase le Général Foch qui disait : « Il faut que ce qui est juste soit fort et ce qui est fort soit juste. » Vous saurez que le général de brigade Joseph Ndayishimiye fait  partie aussi du comité de pilotage du programme d’éducation et de formation patriotique dans l’édification d’un Etat –nation. Ce comité a été mis sur pied par le Président de la République le 15 Juillet 2013, et ce comité est composé de 9 personnes.

Ce comité est chargé de mettre en œuvre les objectifs et axes stratégiques du programme d’éducation et de formation patriotique. Il s’agit d’organiser les activités prévues dans le programme, de prendre en compte toutes les orientations formulées par les instances habilitées pour enrichir le programme d’éducation et de formation patriotique. Il a aussi la mission d’établir les prévisions budgétaires relatives aux activités prévues et d’indiquer les sources de financement, d’élaborer un calendrier des activités tenant compte de toutes les cibles, de faire le suivi régulier des activités dans toutes les provinces du pays.

Ses jeux préférés

Le Basket ball et le Jogging. Il  parle couramment  le français, le kirundi et l’anglais.

 

Maj. Cimana, C.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi