Français

Editorial

Editorial

53ème anniversaire de l’Indépendance du Burundi

Le Burundi célèbre son 53 ème anniversaire de l’Indépendance le 1er Juillet 2015.  Cette Indépendance a été chèrement acquise le 1er  Juillet 1962. Quelques mois après l’assassinat du Prince Louis Rwagasore,  héros de l’indépendance de notre pays.

Cinquante trois années après l’indépendance, tout Burundais devrait faire le bilan, chacun en ce qui le concerne, du pas déjà franchi dans son secteur de responsabilité. Personne n’ignore qu’il n’ya pas de Paix ou de sécurité sans développement, et inversement, on ne peut pas prévoir de développement dans un environnement non sécurisé et par conséquent sans paix.     

Pour consolider les acquis de l’indépendance, le pays a besoin des hommes et femmes dévoués, sincères et attachés aux valeurs de la nation. Les Corps de Défense et de Sécurité sont au service de la nation toute entière et sont même prêts à faire leur sacrifice suprême pour sauver la nation. Certains articles de la Constitutions en disent beaucoup ; l’article 241 alinéa 2 : «  Les corps de défense et de sécurité sont au service du peuple burundais. Ils doivent être un instrument de protection de tout le peuple burundais et tout le peuple doit se reconnaître en eux ». De plus, l’article 245 définit clairement les corps de défense et de sécurité et précise leurs missions. L’alinéa 2 du même article stipule que «  La Force de Défense Nationale est  un corps armé, conçu, organisé et formé pour la défense de l’intégrité du territoire, de l’indépendance et de la souveraineté nationales ».

Les crises successives qui ont secoué notre pays après l’indépendance devraient nous servir de leçon. Nous apprenons l’histoire pour connaitre le passé et retenir ce qui est positif, et qui nous aide à vivre le présent dans le but de préparer un futur meilleur pour la génération à venir, dans un pays prospère et digne de son nom.

 

 La Force de Défense Nationale joue un rôle primordial dans la sauvegarde des acquis de l’indépendance du pays. Pour réussir ce pari, la constitution précise bien, dans son article 247, que «  Les corps de Défense et de Sécurité développent en leur sein une culture non discriminatoire, non ethniste et non sexiste ». Les divisions ethniques et régionales qui ont principalement caractérisé les crises et qui ont secoué notre pays tendent à disparaître définitivement dans la FDN. Toute la société devrait se servir de ce bon exemple pour édifier la nation de renon dans les concerts des Nations.

Le travail louable de nos militaires de la Paix en Somalie et en République Centrafricaine, témoigne encore une fois le dévouement et la détermination de nos hommes et femmes à l’échelle internationale. Leur prestation est appréciée par la communauté internationale et l’image de notre nation en dépend.

La synergie de tout le peuple burundais pour sauvegarder les acquis de l’indépendance comme l’article 72 de la constitution précise que « Chaque burundais a le devoir de défendre l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire  », contribuerait à l’édification solide de notre nation. Nous sommes appelés à bâtir notre nation sur les valeurs fondamentales et d’une culture dignes de nom au profit de cette  nation qui nous a été léguée par nos aïeux.

3éme anniversaire de l’Indépendance du Burundi

Le Burundi célèbre son 53 ème anniversaire de l’Indépendance le 1er Juillet 2015.  Cette Indépendance a été chèrement acquise le 1er  Juillet 1962. Quelques mois après l’assassinat du Prince Louis Rwagasore,  héros de l’indépendance de notre pays.

Cinquante trois années après l’indépendance, tout Burundais devrait faire le bilan, chacun en ce qui le concerne, du pas déjà franchi dans son secteur de responsabilité. Personne n’ignore qu’il n’ya pas de Paix ou de sécurité sans développement, et inversement, on ne peut pas prévoir de développement dans un environnement non sécurisé et par conséquent sans paix.     

Pour consolider les acquis de l’indépendance, le pays a besoin des hommes et femmes dévoués, sincères et attachés aux valeurs de la nation. Les Corps de Défense et de Sécurité sont au service de la nation toute entière et sont même prêts à faire leur sacrifice suprême pour sauver la nation. Certains articles de la Constitutions en disent beaucoup ; l’article 241 alinéa 2 : «  Les corps de défense et de sécurité sont au service du peuple burundais. Ils doivent être un instrument de protection de tout le peuple burundais et tout le peuple doit se reconnaître en eux ». De plus, l’article 245 définit clairement les corps de défense et de sécurité et précise leurs missions. L’alinéa 2 du même article stipule que «  La Force de Défense Nationale est  un corps armé, conçu, organisé et formé pour la défense de l’intégrité du territoire, de l’indépendance et de la souveraineté nationales ».

Les crises successives qui ont secoué notre pays après l’indépendance devraient nous servir de leçon. Nous apprenons l’histoire pour connaitre le passé et retenir ce qui est positif, et qui nous aide à vivre le présent dans le but de préparer un futur meilleur pour la génération à venir, dans un pays prospère et digne de son nom.

 

 La Force de Défense Nationale joue un rôle primordial dans la sauvegarde des acquis de l’indépendance du pays. Pour réussir ce pari, la constitution précise bien, dans son article 247, que «  Les corps de Défense et de Sécurité développent en leur sein une culture non discriminatoire, non ethniste et non sexiste ». Les divisions ethniques et régionales qui ont principalement caractérisé les crises et qui ont secoué notre pays tendent à disparaître définitivement dans la FDN. Toute la société devrait se servir de ce bon exemple pour édifier la nation de renon dans les concerts des Nations.

Le travail louable de nos militaires de la Paix en Somalie et en République Centrafricaine, témoigne encore une fois le dévouement et la détermination de nos hommes et femmes à l’échelle internationale. Leur prestation est appréciée par la communauté internationale et l’image de notre nation en dépend.

La synergie de tout le peuple burundais pour sauvegarder les acquis de l’indépendance comme l’article 72 de la constitution précise que « Chaque burundais a le devoir de défendre l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire  », contribuerait à l’édification solide de notre nation. Nous sommes appelés à bâtir notre nation sur les valeurs fondamentales et d’une culture dignes de nom au profit de cette  nation qui nous a été léguée par nos aïeux.

 

Col BARATUZA, G.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi