Français

HISTORIQUE DU MDNAC

Parler de royaume on en voit déjà les frontières. Le royaume du Burundi faisait face à des tentatives d’invasions d’origines diverses. D’où la croyance que la défense remonte des temps très anciens.

Les guerriers burundais ont résisté contre des esclavagistes arabes au cours du 19ème siècle. Le roi Mwezi Gisabo a résisté à la colonisation allemande grâce à la bravoure des Abahevyi et des Abadasigana. La capitulation de Kiganda 1904 aurait fragilisé la défense proprement burundaise. Sa sécurité aurait été assurée par les colons d’abord allemands puis belges. La création de la Garde Territoriale en 1960 est considérée comme l’embryon de l’Armée Nationale. C'est à partir de cette année que les premiers recrutements commencent sous la Tutelle belge.

Durant la période coloniale, la force publique en charge de l’ordre et de la sécurité au Burundi était constituée essentiellement d’agents congolais sous la supervision de sous-officiers et d’officiers belges. Au lendemain de l’indépendance du Congo en 1960, des troupes belges furent envoyées précipitamment au Burundi pour pallier le départ précipité des unités congolaises de la force publique. 175 soldats furent recrutés et formés à la hâte la même année par la Belgique.


En 1962, l’indépendance signifiait la reconnaissance d’un Burundi capable d’assurer sa souveraineté. La sécurité du Burundi fut confiée à deux unités : la sécurité intérieure revient à la Gendarmerie et l’armée nationale s’occupe de la sécurité des frontières. Dans ce contexte, le renforcement de la capacité militaire ne pouvait pas attendre.

Voici l’évolution : le 01 juillet 1962, il eut création du secrétariat d’Etat à la Défense avec Zénon Nicayenzi comme secrétaire d’Etat à la Défense. De 1966 au 31 décembre 2004, l’armée burundaise s’appelait « Forces armées burundaises (FAB) ». Depuis le 31 décembre 2004, avec l’intégration des ex-mouvements armés, l’armée burundaise s’appelle « FDN ».

Le premier chef d’Etat-major de l’armée burundaise était belge dénommé Verwhein.

Voici la liste des Secrétaires d’Etat et des Ministres de la Défense Nationale de l’Armée burundaise :

  • Nicayenzi Zénon              : 1962-1963
  • Lt-GénMicombero Michel           : 1963-1976
  • Col Bagaza Jean Baptiste            : 1976-1987
  • Maj Buyoya Pierre                       : 1987-1988
  • Col Maregarege Léonidas            : 1988-1993
  • Col Ntakije Charles                     : 1993-1994
  • Col Fyiroko Gédéon        : 1994-1994
  • Col Sinzoyiheba Firmin   : 1994-1997
  • Col Nkurunziza Alfred    : 1997-2000
  • Gén-majNdayirukiye Cyrille: 2000-2002
  • Lt-Gén Niyungeko Vincent          : 2002-2005
  • Lt-Gén Niyoyankana Germain: 2005-2010
  • Gén-maj Gaciyubwenge Pontien : 2010-2015
  • Ntawomvukiye Emmanuel : 2015-

 

Voici la succession des Chefs d’Etat-major Général:

 

  • Verwhein
  • Maj Shibura Albert                       : 1966-1967
  • Lt-GénNdabemeye Thomas: 1967-1976
  • Col Nzohabonayo Sylvere            : 1976-1977
  • Col Niyungeko Antoine   : 1977-1981
  • Lt-Col Kazatsa Charles     : 1981-1982
  • Col Karenzo Herménégilde          : 1982-1987
  • Col Ndakazi Edmond      : 1987-1989
  • Col Mibarurwa Michel     : 1989-1993
  • Col Bikomagu Jean                      : 1993-1996
  • Lt-Gén Niyungeko Vincent          : 1996-2002
  • Lt-Gén Niyoyankana Germain : 2002-2005
  • Gén-Maj Gahiro Samuel   : 2005-2009
  • Gén-Maj Niyombare Godefroid : 2009-2012
  • Lt-Gén Niyongabo Prime: 2012-


Suite à la fusion brillante entre anciens rebelles et militaires réguliers, la Force de Défense Nationale du Burundi est souvent citée comme modèle. A partir de l'année 2013, c’est un burundais qui assure le commandement du contingent de l’UA en Somalie et un autre est l'adjoint du Commandant des Forces de la MINUSCA en Centrafrique.

Nous contacter  

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi