Article

ESCEM, vers une harmonisation effective

S’est tenue à Bujumbura du 17 au 20 septembre 2018  une réunion d’un groupe d’experts de la Communauté Est-Africaine (EAC) en matière de défense, opérations et formation. Le but de cette réunion était de passer en revue les principaux sujets abordés dans les Ecoles Supérieures de Commandement et d’Etat-major (ESCEM) de l’EAC et d'inclure, sans s'y limiter, les cours liés aux  menaces émergentes à la sécurité.   

Dans son mot d’ouverture, le Représentant du Secrétaire Général de l’EAC le Général de Brigade Geoffrey Katsigazi Tumusiine a exprimé sa gratitude au gouvernement du Burundi en général et à la Force de Défense Nationale du Burundi en particulier pour leur accueil chaleureux et pour avoir accepté l’hébergement de cette réunion. « J'apprécie le Burundi ainsi que les efforts déployés pour la réussite de la réunion. Il s’agit là d’une autre façon de coopération en matière de défense visant à améliorer la sécurité dans notre région. Les progrès réalisés jusqu’à présent sont remarquables en rapport avec l’intégration effective dans la région », a-t-il indiqué.

 Quant au  Général de Brigade Jim Willis Byarugaba, Chef de la délégation et en même temps président de la réunion,  le but ultime de ces experts était d'harmoniser les cours dans les Ecoles Supérieures de Commandement et d’Etat-major et d'examiner les menaces émergentes à la sécurité comme  le terrorisme, la piraterie, la sécurité alimentaire, etc. Il s’est dit lui aussi satisfait du résultat de la réunion.

La réunion a été bénéfique

Selon le colonel Cassien Ntacebera, commandant de l’ESCEM, la réunion a été très bénéfique dans la mesure où les objectifs visés ont été atteints. Ces objectifs étaient d’étudier les menaces de sécurité internationales en général et de la sous-région en particulier. Elles sont entre autres le terrorisme, la piraterie maritime et la cybercriminalité. Au cours de ladite réunion, ils sont convenus d’ajouter d’autres menaces internationales et régionales : le trafic humain, le trafic de la drogue, la dégradation de l’environnement pour ne citer que ceux-là. « Dans nos collèges de formation, ces modules étaient enseignés dans des sujets différents par rapport aux autres collèges  de commandement de la sous-région. C’est pour ce faire que cette réunion a pu harmoniser ces sujets pour qu’ils soient identiques avec les écoles de commandement et d’Etat-major de la sous-région », a-t-il ajouté.

Du point de vue recommandations, les commandants des collèges des Etats membres ont suggéré qu’il y ait une réunion des experts des chefs instructeurs des Etats membres de l’EAC des écoles de formation à vocation similaire. Cette dernière aura comme but d’étudier un module pour y mettre des sujets relatifs aux menaces émergentes à la sécurité afin que chaque sujet ait un module à part au lieu d’être incorporé dans d’autres branches de formation.

Signalons que tous les pays membres de l’EAC étaient présents sauf le Rwanda le Sud-Soudan.  

Capt. Ngenzebuhoro, A.

 

Domaine: 

PARTENAIRES

Notre équipe

 Ce site web a été conçu par l'équipe de la DIC (Direction d'information et de Communication) et celle de L' IT (Information Technology)...

Voir la liste

 

Nous contacter

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ET DES ANCIENS COMBATTANTS
Address: Avenue Pierre NGENDANDUMWE
Tel: +(257) 22 225566
Fax: +(257) 22 253215
Email: contact@mdnac.bi
Site Web: http://www.mdnac.bi